Q SCOOP – L’épouse d’un chercheur du laboratoire de Wuhan est décédée d’une maladie semblable au Covid en décembre 2019.


L’épouse d’un chercheur du laboratoire de Wuhan est décédée d’une maladie semblable au Covid en décembre 2019, selon l’ancien enquêteur américain principal

Publié le 31.5.2021 par The Daily Caller News Foundation


Le bâtiment du laboratoire P4 de l'Institut de virologie à Wuhan, en Chine, le 13 mai 2020. (Hector Retamal/AFP via Getty Images)
Le bâtiment du laboratoire P4 de l’Institut de virologie à Wuhan, en Chine, le 13 mai 2020. (Hector Retamal/AFP via Getty Images)

La femme d’un chercheur du laboratoire de Wuhan travaillant sur les coronavirus est décédée de ce qui semble être le Covid-19 en décembre 2019, a déclaré à la Daily Caller News Foundation le responsable d’une enquête du ministère des Affaires étrangères sous l’administration Trump.

Cela aurait été un indice précoce de la capacité du virus à se transmettre entre humains, pourtant les autorités chinoises ont déclaré que le virus n’était pas transmissible pendant au moins un mois après avoir su qu’il l’était, ce qui lui a permis de se propager, selon David Asher, qui a dirigé une enquête sur les origines du Covid-19 et a servi au ministère des Affaires étrangères sous des présidents démocrates et républicains.

La Chine a signalé à la mi-janvier que le virus était transmissible entre humains.

Une personne qui travaillait à l’Institut de virologie de Wuhan (WIV) à l’époque a fourni l’information sur le décès de la femme du chercheur du laboratoire, selon M. Asher.

Dimanche, un article du Wall Street Journal a rapporté que 3 employés du laboratoire de Wuhan ont été hospitalisés pour des symptômes de type Covid en novembre 2019, avant le premier cas confirmé de Covid-19 le 8 décembre. Les principales conclusions de l’histoire, à savoir que les travailleurs du WIV présentaient de possibles symptômes du Covid-19 à l’automne 2019, avant le premier cas confirmé, figuraient déjà dans une déclaration du ministère des Affaires étrangères sur les origines du Covid-19 publiée dans les derniers jours de l’administration de Donald Trump.

Les travailleurs de laboratoire semblent avoir été plus susceptibles d’avoir eu le Covid-19 que la grippe, a déclaré M. Asher.

« Combien de personnes normales, âgées de 30 à 40 ans, sont si malades de la grippe qu’elles doivent être hospitalisées ? Les employés de laboratoire, m’a-t-on dit, sont presque certainement vaccinés contre la grippe.

« De plus, quelles sont les chances que plusieurs travailleurs – qui se trouvent être les chercheurs sur l’amélioration de la pathogénicité du COV RaTG13 et des COVS associés – tombent tous ensemble très malades ? » a noté M. Asher, en faisant référence au coronavirus.

Selon le communiqué de janvier du ministère des Affaires étrangères, la Chine a empêché toute interview des chercheurs précédemment malades au WIV.

Les chercheurs du WIV étudiaient des virus similaires au SRAS-CoV-2, mais la Chine a bloqué l’accès aux dossiers de ces recherches menées au WIV, selon la déclaration du ministère des Affaires étrangères en janvier.

Un haut fonctionnaire du ministère des Affaires étrangères a déclaré au Washington Post que l’administration Biden ne contestait pas les informations contenues dans la déclaration du 15 janvier du Ministère, produite sous l’administration de Donald Trump, mais que cela ne constituait pas une représentation équilibrée, car elle était axée sur la fuite du laboratoire et non sur d’autres origines possibles du virus.

Mercredi, l’administration Biden a demandé à la communauté du renseignement américaine de redoubler ses efforts pour découvrir des informations sur les origines du Covid-19 et de lui faire un rapport dans 90 jours.

Mardi, un délégué chinois à une assemblée de l’Organisation mondiale de la santé a annoncé que la Chine avait terminé sa partie de l’enquête sur les origines du Covid-19 et que l’attention devait maintenant se porter sur d’autres pays.

Le contenu créé par la Daily Caller News Foundation est mis gratuitement à la disposition de tout éditeur de presse éligible pouvant fournir une large audience. Pour les possibilités de licence de notre contenu original, veuillez contacter licensing@dailycallernewsfoundation.org.


Source