Q SCOOP – Tesla a exposé la cabale dans son travail… Qui le savait ? D. Trump le savait !


TESLA A EXPOSÉ LA CABALE DANS SON TRAVAIL… QUI LE SAVAIT ? TRUMP LE SAVAIT !

Le rapport Marshall.

Publié le 21.05.2021 par the marshall report


À une époque où le monde aurait pu être éclairé gratuitement, par les avancées de Nikola Tesla, les Grands Marchands de la terre ont vu la merveille et l’ont cachée pour leurs propres appareils. Aujourd’hui, toute la technologie découle de la connaissance que Dieu a insufflée à Tesla, et qu’il a fébrilement exposée au monde… pour être ensuite VOLÉE par la Cabale et utilisée diaboliquement pour leurs propres dispositifs maléfiques.

Et qui savait comment interpréter ses brevets de génie, et ses dessins étranges ? N’était-ce pas John Trump, l’oncle de Donald Trump ? Trump ne nous a-t-il pas dit cela lorsqu’il était candidat à la présidence lors de sa campagne électorale ? Il a dit à la Cabale et à tous les noms que nous ne connaissons pas qui dirigent la Cabale que son ONCLE LUI a TOUT dit sur les ŒUVRES DE TESLA !

Ce que vous êtes sur le point de lire est comment Tesla a également compris le système complexe de création de Dieu et la création de l’énergie de l’homme et sa relation avec Dieu. La Cabale le savait et l’a caché… jusqu’à cette dernière génération, il a maintenant été révélé avec d’autres connaissances qui ont été enterrées en secret loin de la vue du public. CENSURÉ !

Tesla voyait l’humanité comme un système. Semblable à des affirmations de type Dieu qui sont basées sur les textes bibliques –

Voici des extraits du travail de Nikola Tesla – du Century Magazine, Juin 1900, intitulé :

LE PROBLÈME DE L’AUGMENTATION DE L’ÉNERGIE HUMAINE AVEC DES RÉFÉRENCES SPÉCIALES À L’EXPLOITATION DE L’ÉNERGIE DU SOLEIL.

PAR NIKOLA TESLA, LE MOUVEMENT DE L’HOMME VERS L’AVANT – L’ÉNERGIE DU MOUVEMENT – LES TROIS FAÇONS D’AUGMENTER L’ÉNERGIE HUMAINE.

« De toute la variété infinie de phénomènes que la nature présente à nos sens, il n’y en a aucun qui remplit nos esprits d’un plus grand émerveillement que ce mouvement inconcevablement complexe que, dans son ensemble, nous désignons sous le nom de vie humaine ; son origine mystérieuse est voilée dans le brouillard à jamais impénétrable du passé, son caractère est rendu incompréhensible par son infinie complexité, et sa destination est cachée dans les profondeurs insondables de l’avenir.

« D’où vient-il ? Qu’est-ce que c’est ? Vers quoi tend-elle ? » sont les grandes questions auxquelles les sages de tous les temps se sont efforcés de répondre. La science moderne dit : Le soleil est le passé, la terre est le présent, la lune est le futur. Nous sommes nés d’une masse incandescente et nous deviendrons une masse gelée. Impitoyable est la loi de la nature, et rapidement et irrésistiblement nous sommes attirés à notre perte. Lord Kelvin, dans ses profondes méditations, ne nous accorde qu’une courte durée de vie, quelque chose comme six millions d’années, après quoi la lumière éclatante du soleil aura cessé de briller, et sa chaleur vivifiante se sera dissipée, et notre propre terre ne sera plus qu’un morceau de glace, avançant dans la nuit éternelle. Mais ne nous laissons pas désespérer. Il restera encore sur elle une étincelle de vie, et il y aura une chance d’allumer un nouveau feu sur une étoile lointaine. Cette merveilleuse possibilité semble, en effet, exister, à en juger par les belles expériences du professeur Dewar sur l’air liquide, qui montrent que les germes de la vie organique ne sont pas détruits par le froid, si intense soit-il ; ils peuvent donc être transmis à travers l’espace interstellaire. En attendant, les lumières réconfortantes de la science et de l’art, dont l’intensité ne cesse de croître, illuminent notre chemin, et les merveilles qu’elles révèlent, ainsi que les plaisirs qu’elles offrent, nous font oublier, dans une large mesure, le sombre avenir.

« Bien que nous ne soyons peut-être jamais en mesure de comprendre la vie humaine, nous savons certainement qu’elle est un mouvement, quelle que soit sa nature. L’existence du mouvement implique inévitablement un corps qui est déplacé et une force qui le déplace.

« Ainsi, partout où il y a de la vie, il y a une masse mue par une force. Toute masse possède de l’inertie, toute force tend à persister. En raison de cette propriété et de cette condition universelles, un corps, qu’il soit au repos ou en mouvement, tend à rester dans le même état, et une force, se manifestant n’importe où et par n’importe quelle cause, produit une force opposée équivalente, et comme une nécessité absolue de ceci, il s’ensuit que tout mouvement dans la nature doit être rythmique.

Nikola Tesla Inspirational Quotes | A-Z Quotes

« Il y a longtemps, cette simple vérité a été clairement mise en évidence par Herbert Spencer, qui y est arrivé par un processus de raisonnement quelque peu différent. Elle se vérifie dans tout ce que nous percevons – dans le mouvement d’une planète, dans le flux et le reflux de la marée, dans les réverbérations de l’air, le balancement d’un pendule, les oscillations d’un courant électrique, et dans les phénomènes infiniment variés de la vie organique. Toute la vie humaine ne l’atteste-t-elle pas ? La naissance, la croissance, la vieillesse, la mort d’un individu, d’une famille, d’une race, d’une nation, qu’est-ce que tout cela, sinon un rythme ? Toute manifestation de la vie, même dans sa forme la plus complexe, telle qu’elle est illustrée par l’homme, aussi complexe et impénétrable soit-elle, n’est qu’un mouvement auquel doivent s’appliquer les mêmes lois générales du mouvement qui régissent tout l’univers physique.

« Lorsque nous parlons de l’homme, nous avons une conception de l’humanité dans son ensemble, et avant d’appliquer des méthodes scientifiques à l’étude de son mouvement, nous devons accepter cela comme un fait physique. Mais peut-on douter aujourd’hui que tous les millions d’individus et tous les innombrables types et caractères constituent une entité, une unité ? Bien que libres de penser et d’agir, nous sommes unis, comme les étoiles du firmament, par des liens inséparables. Ces liens ne peuvent être vus, mais nous pouvons les sentir. Je me coupe le doigt, et cela me fait mal : ce doigt fait partie de moi. Je vois un ami blessé, et cela me fait mal aussi : mon ami et moi ne faisons qu’un. Et maintenant, je vois un ennemi abattu, un morceau de matière dont, de tous les morceaux de matière de l’univers, je me soucie le moins, et cela me fait encore de la peine.

Nikola Tesla Quotes On Love Album On Quotesvil.com Desktop Background

« Cela ne prouve-t-il pas que chacun de nous n’est qu’une partie d’un tout ? Depuis des siècles, cette idée a été proclamée dans les enseignements d’une grande sagesse de la religion, probablement pas seulement comme un moyen d’assurer la paix et l’harmonie entre les hommes, mais comme une vérité profondément fondée.

« Plus encore : cet unique être humain vit encore et encore. L’individu est éphémère, les races et les nations viennent et passent, mais l’homme demeure. C’est là que réside la différence profonde entre l’individu et le tout. C’est là aussi que se trouve l’explication partielle de beaucoup de ces merveilleux phénomènes d’hérédité qui sont le résultat d’innombrables siècles d’une influence faible mais persistante. Concevez donc l’homme comme une masse poussée par une force. Bien que ce mouvement ne soit pas de nature translatoire, impliquant un changement de lieu, les lois générales du mouvement mécanique lui sont applicables, et l’énergie associée à cette masse peut être mesurée, conformément aux principes bien connus, par la moitié du produit de la masse par le carré d’une certaine vitesse.

« Ainsi, par exemple, un boulet de canon au repos possède une certaine quantité d’énergie sous forme de chaleur, que nous mesurons de la même manière. Nous imaginons que le boulet est constitué d’innombrables particules minuscules, appelées atomes ou molécules, qui vibrent ou tourbillonnent les unes autour des autres. Nous déterminons leurs masses et leurs vitesses et, à partir de là, l’énergie de chacun de ces systèmes minuscules, et en les additionnant, nous obtenons une idée de l’énergie thermique totale contenue dans la boule, qui n’est qu’apparemment au repos. Dans cette estimation purement théorique, cette énergie peut alors être calculée en multipliant la moitié de la masse totale – c’est-à-dire la moitié de la somme de toutes les petites masses – par le carré d’une vitesse déterminée à partir des vitesses des particules séparées. De la même manière, nous pouvons concevoir que l’énergie humaine soit mesurée par la moitié de la masse humaine multipliée par le carré de la vitesse que nous ne sommes pas encore capables de calculer.

« Mais notre déficience dans cette connaissance n’entachera pas la vérité des déductions que je vais tirer, qui reposent sur la base solide que les mêmes lois de masse et de force gouvernent toute la nature.

Nikola Tesla 369 Code Music with 432Hz Tuning, Ancient Frequency Healing Music.
« L’homme, cependant, n’est pas une masse ordinaire, composée d’atomes et de molécules en rotation, et contenant simplement de l’énergie thermique. C’est une masse qui possède certaines qualités supérieures en raison du principe créateur de vie dont elle est dotée.

« Sa masse, comme l’eau d’une vague océanique, est continuellement échangée, le nouveau prenant la place de l’ancien. Non seulement cela, mais il croît, se propage et meurt, modifiant ainsi sa masse de façon indépendante, tant en volume qu’en densité. Le plus merveilleux de tout, c’est qu’il est capable d’augmenter ou de diminuer sa vitesse de déplacement grâce au pouvoir mystérieux qu’il possède en s’appropriant plus ou moins d’énergie d’une autre substance et en la transformant en énergie motrice.

Tesla a remarqué que pour augmenter l’énergie humaine, il n’y avait que trois façons d’atteindre ce résultat, qu’il a illustrées par des diagrammes mécaniques. La première consiste à augmenter la masse, en laissant les deux forces opposées identiques. La deuxième façon est de réduire la force de ralentissement R à une valeur plus petite r, en laissant la masse et la force d’impulsion identiques, comme il l’a également montré de manière schématique dans son travail. La troisième façon, qu’il a également illustrée, consiste à augmenter la force motrice f à une valeur plus élevée F, tandis que la masse et la force de freinage R restent inchangées.

Son travail a montré comment l’augmentation ou la diminution des forces affecterait le bien-être de l’humanité et prédit l’environnement dans lequel l’humanité s’épanouirait dans une Force divine positive ou diminuerait dans une perte tragique de la lumière dans les ténèbres. Maintenant, imaginez comment cette information était comme de l’or dans les mains de la Cabale… et pourquoi ils ont donné à Einstein. Edison, et à la NASA tout le crédit pour le travail de Tesla ! Censurer Tesla qui a partagé les secrets de la création de Dieu. Nous donnant un aperçu de ce qui nous attend à la bifurcation de la route dont parle Ezéchiel. L’homme doit choisir d’aller à gauche ou à droite. L’une conduira l’humanité vers la lumière de Dieu, l’autre vers les ténèbres totales. Le libre arbitre est la clé. Chacun doit choisir et choisir avec sagesse.

Dans ses travaux, Tesla a découvert qu’il existait des limites fixes en ce qui concerne l’augmentation de la masse et la réduction d’une force retardatrice, mais que la force motrice (Dieu) pouvait être augmentée indéfiniment. Chacune de ses trois solutions possibles présentait un aspect différent du problème principal de l’augmentation de l’énergie humaine, qui était divisé en trois problèmes distincts, à considérer successivement. Ces trois problèmes sont les suivants :

Nikola Tesla Quotes - Page 2 of 4 - MagicalQuote

LE PREMIER PROBLÈME : COMMENT AUGMENTER LA MASSE HUMAINE – LA COMBUSTION DE L’AZOTE ATMOSPHÉRIQUE.

« Vu d’une manière générale, il y a évidemment deux façons d’augmenter la masse de l’humanité : d’abord, en aidant et en maintenant les forces et les conditions qui tendent à l’augmenter ; ensuite, en s’opposant et en réduisant celles qui tendent à la diminuer.

« La masse s’accroîtra par une attention attentive à la santé, par une nourriture substantielle, par la modération, par la régularité des habitudes, par l’encouragement au mariage, par une attention consciencieuse aux enfants, et, en général, par l’observation de tous les nombreux préceptes et lois de la religion et de l’hygiène.

« Mais en ajoutant une nouvelle masse à l’ancienne, trois cas se présentent à nouveau. Soit la masse ajoutée a la même vitesse que l’ancienne, soit elle a une vitesse plus faible, soit elle a une vitesse plus élevée.

« Pour avoir une idée de l’importance relative de ces cas, imaginez un train composé, disons, de cent locomotives circulant sur une voie, et supposez que, pour augmenter l’énergie de la masse en mouvement, quatre locomotives supplémentaires soient ajoutées au train. Si ces quatre se déplacent à la même vitesse que le train, l’énergie totale sera augmentée de quatre pour cent ; si elles ne se déplacent qu’à la moitié de cette vitesse, l’augmentation ne s’élèvera qu’à un pour cent ; si elles se déplacent au double de cette vitesse, l’augmentation de l’énergie sera de seize pour cent.

« Cette simple illustration montre qu’il est de la plus haute importance d’ajouter une masse ayant une vitesse plus élevée. Plus précisément, si, par exemple, les enfants ont le même degré d’intelligence que les parents, c’est-à-dire une masse de « même vitesse », l’énergie augmentera simplement proportionnellement au nombre ajouté. S’ils sont moins intelligents ou avancés, ou masse de « petite vitesse », il y aura un très léger gain d’énergie ; mais s’ils sont plus avancés, ou masse de « grande vitesse », alors la nouvelle génération ajoutera très considérablement à la somme totale de l’énergie humaine ; toute addition de masse de « petite vitesse », au-delà de la quantité indispensable requise par la loi exprimée dans le proverbe, « Mens sana in corpore sano, » (traduit par « un esprit sain dans un corps sain ») devrait être vigoureusement opposée. Par exemple, le simple développement de la musculature, tel qu’il est recherché dans certains de nos collèges, équivaut, selon moi, à l’ajout d’une masse de « moindre vélocité », et je ne le recommanderais pas, bien que mes opinions aient été différentes lorsque j’étais moi-même étudiant. Un exercice modéré, assurant le bon équilibre entre l’esprit et le corps, et la plus grande efficacité de performance, est, bien sûr, une exigence primordiale. »

Nikola Tesla Quotes, Famous Quotes by Nikola Tesla | Quoteswave

Ce que nous voyons dans la brillance de Tesla, c’est la feuille de route cachée au public que la Cabale a prise et conçue pour faire tous les contraires afin de détruire la masse de Dieu. Les flèches visent à détruire l’unité familiale, à détruire l’esprit des jeunes par le biais d’une éducation qui sert à abaisser l’intellect, un mouvement de masse de mémorisation de ce qui est et à supprimer la pensée créative et l’intelligence en dehors de la boîte dans laquelle ils ont placé toutes les masses. L’ouvrir serait en effet la chute de Pandore. Car l’ouvrir exposerait tous les mensonges, les tromperies, les vols et les manœuvres maléfiques pour asservir l’humanité de la manière la plus vile et la plus méchante jamais imaginée. Alors, que peut-on faire ?

OUVREZ-LE – OUVREZ-LE EN GRAND ET EXPOSEZ LA TROMPERIE QU’IL CONTIENT. SUIVEZ L’ARGENT DE LA CABALE MALÉFIQUE ET LES DÉSIRS DE LEUR UTOPIE QUI N’EXISTE QUE SI LA BOÎTE EST BIEN FERMÉE.

Beaucoup disent aux autres des faussetés – comme si la vérité était quelque chose qu’ils ne pouvaient pas gérer. Le président Trump a-t-il jamais dit cela à l’un d’entre nous ? NON ! Trump n’a jamais dit ce que certains disent, des choses comme qu’ils seront là pour vous attraper et vous dorloter lorsque vos yeux seront ouverts. Trump a dit, regardez ce qu’ils font ! !! Il a dit, regardez le désordre ! Tout ça ! Les marionnettes de la désinformation répètent leur charabia plus fort, cette fois pour que les gens soient conscients de leurs mensonges et de leur désinformation et qu’ils puissent voir s’ils sont égaux à ceux qui ont construit la boîte pour asservir votre volonté propre, votre âme même ! Appelez-les tous… et sortez d’elle, car ses péchés ont atteint les cieux et en grand nombre, la masse vibrera et résonnera si fort que la boîte de Pandore et tous ses fous aveugles et ignorants cherchant des pièces pour le travail fondront devant vos yeux aussi vite que la sorcière dans le Magicien d’Oz quand le seau d’eau est jeté sur elle ! Remplissez donc vos seaux et jetez l’eau vive sur la cabale… remplissez vos outres de vin nouveau et laissez le poison aux empoisonneurs !

Nikola Tesla Quotes - MagicalQuote | Nikola tesla, Tesla quotes, Tesla

« …le résultat le plus important à atteindre est l’éducation, ou l’augmentation de la « vélocité », de la masse nouvellement ajoutée. Inversement, il est à peine besoin de préciser que tout ce qui est contraire aux enseignements de la religion et aux lois de l’hygiène tend à diminuer la masse. Le whisky, le vin, le thé, le café, le tabac et d’autres stimulants de ce genre sont responsables de l’abrègement de la vie de beaucoup de gens et devraient être utilisés avec modération. Mais je ne pense pas que des mesures rigoureuses de suppression d’habitudes suivies pendant plusieurs générations soient recommandables. Il est plus sage de prêcher la modération que l’abstinence. Nous nous sommes habitués à ces stimulants, et si de telles réformes doivent être effectuées, elles doivent être lentes et graduelles. Ceux qui consacrent leur énergie à de telles fins pourraient se rendre beaucoup plus utiles en orientant leurs efforts dans d’autres directions, comme, par exemple, en fournissant de l’eau pure.

« Pour chaque personne qui périt sous l’effet d’un stimulant, au moins mille meurent des conséquences de la consommation d’une eau impure. Ce précieux fluide, qui nous insuffle chaque jour une vie nouvelle, est aussi le principal véhicule par lequel la maladie et la mort pénètrent dans notre corps. Les germes de destruction qu’il transporte sont des ennemis d’autant plus terribles qu’ils accomplissent leur œuvre fatale sans être perçus. Ils scellent notre perte alors que nous vivons et que nous nous réjouissons.

« La majorité des gens sont tellement ignorants ou négligents dans la consommation de l’eau, et les conséquences en sont si désastreuses, qu’un philanthrope ne peut guère mieux utiliser ses efforts qu’en s’efforçant d’éclairer ceux qui se font ainsi du tort. Par la purification et la stérilisation systématiques de l’eau de boisson, la masse humaine serait très considérablement augmentée. Il devrait être fait une règle stricte – qui pourrait être appliquée par la loi – de faire bouillir ou de stériliser autrement l’eau potable dans chaque foyer et lieu public.

« Le simple filtrage n’offre pas une sécurité suffisante contre l’infection. Toute la glace destinée à l’usage interne devrait être préparée artificiellement à partir d’eau soigneusement stérilisée. L’importance de l’élimination des germes de maladie de l’eau de ville est généralement reconnue, mais peu de choses sont faites pour améliorer les conditions existantes, car aucune méthode satisfaisante de stérilisation de grandes quantités d’eau n’a encore été proposée. Grâce à des appareils électriques améliorés, nous sommes maintenant en mesure de produire de l’ozone à bon marché et en grande quantité, et ce désinfectant idéal semble offrir une solution heureuse à cette importante question.

« Les jeux de hasard, la ruée vers les affaires et l’excitation, en particulier dans les bourses, sont des causes de réduction de la masse, d’autant plus que les individus concernés représentent des unités de plus grande valeur. L’incapacité d’observer les premiers symptômes d’une maladie et la négligence de ces derniers sont des facteurs importants de mortalité. En notant soigneusement chaque nouveau signe de danger imminent et en faisant consciencieusement tous les efforts possibles pour l’éviter, nous ne suivons pas seulement les sages lois de l’hygiène dans l’intérêt de notre bien-être et du succès de nos travaux, mais nous nous conformons aussi à un devoir moral supérieur.

« Chacun doit considérer son corps comme un don inestimable de celui qu’il aime par-dessus tout, comme une œuvre d’art merveilleuse, d’une beauté indescriptible et d’une maîtrise qui dépasse l’entendement humain, et si délicate et si fragile qu’un mot, un souffle, un regard, non, une pensée, peuvent le blesser.

« La malpropreté, qui engendre la maladie et la mort, est une habitude non seulement autodestructrice mais aussi hautement immorale. En gardant notre corps exempt d’infection, sain et pur, nous exprimons notre respect pour le principe élevé dont il est doté. Celui qui suit les préceptes de l’hygiène dans cet esprit se montre, jusqu’à présent, véritablement religieux. Le relâchement des mœurs est un mal terrible, qui empoisonne l’esprit et le corps, et qui est responsable d’une grande diminution de la masse humaine dans certains pays. Beaucoup de coutumes et de tendances actuelles produisent des résultats aussi néfastes. Par exemple, la vie mondaine, l’éducation moderne et les occupations des femmes, qui tendent à les éloigner des tâches ménagères et à faire d’elles des hommes, doivent nécessairement nuire à l’idéal élevé qu’elles représentent, diminuer la puissance créatrice de l’art et provoquer la stérilité et l’affaiblissement général de la race.

« On pourrait citer mille autres maux, mais tous ensemble, dans leur rapport avec le problème qui nous occupe, ils ne sauraient égaler un seul, le manque de nourriture, provoqué par la pauvreté, l’indigence et la famine. Des millions d’individus meurent chaque année par manque de nourriture, ce qui réduit la masse. Même dans nos communautés éclairées, et malgré les nombreux efforts de charité, c’est encore, selon toute probabilité, le principal mal. Je ne parle pas ici du manque absolu de nourriture, mais du manque d’aliments sains. Comment fournir une nourriture bonne et abondante est, par conséquent, la question la plus importante du jour ».

N’ont-ils pas (la Cabale) pris notre source de nourriture et mélangé nos graines avec des OGM, et souillé nos rayons d’épicerie avec des additifs nocifs, des conservateurs et des choses sans valeur mais toxiques pour le corps humain ? Le président de Nestlé n’a-t-il pas affirmé que l’eau de base nécessaire à la vie elle-même n’est pas un droit mais quelque chose que chacun doit payer ? Les grands marchands exploités par la cabale n’ont-ils pas acheté les aquifères naturels de la planète pour quelques centimes afin de nous revendre l’eau que nous devons boire quotidiennement pour vivre ? N’ont-ils pas volontairement contaminé nos sources d’eau pour nous forcer à acheter leurs bouteilles contaminées ? Puis ils nous condamnent dans la foulée que les bouteilles en plastique sont toxiques pour l’environnement ? Ne sommes-nous pas témoins de leur méchanceté au quotidien ? DÉNONCEZ-LES TOUS !

Ne nous ont-ils pas dit à quoi devait ressembler un corps et nos visages ? Se moquer de quiconque ne ressemble pas à qui ou à ce qu’ils nous disent ? N’instillent-ils pas un sentiment de laideur au psychique pour pousser les procédures faciales chirurgicales à ressembler à ce que Dieu n’a pas créé ? Pour qualifier la beauté du vieillissement de laide et s’en moquer ? Tout en y contribuant ? Toutes les personnes affamées dans le monde aujourd’hui le sont-elles par la même main de la cabale qui crie pour les nourrir ?

Voyez-vous ce qu’ils ont fait et voyez-vous maintenant pourquoi ils l’ont fait ?

« LE DEUXIÈME PROBLÈME : COMMENT RÉDUIRE LA FORCE QUI RETARDE LA MASSE HUMAINE – L’ART DE LA TÉLAUTOMATIQUE. ( l’art de contrôler les mouvements et les opérations des automates à distance).

« Comme nous l’avons déjà dit, la force qui retarde le mouvement de l’homme vers l’avant est en partie frictionnelle et en partie négative. Pour illustrer cette distinction, je peux nommer, par exemple, l’ignorance, la stupidité et l’imbécillité comme certaines des forces purement frictionnelles, ou résistances dépourvues de toute tendance directive. En revanche, la vision, la folie, la tendance à l’autodestruction, le fanatisme religieux, etc. sont des forces de caractère négatif, qui agissent dans des directions précises.

« Pour réduire ou surmonter entièrement ces forces retardatrices dissemblables, il faut employer des méthodes radicalement différentes. On sait, par exemple, ce que peut faire un fanatique, et l’on peut prendre des mesures préventives, l’éclairer, le convaincre et, éventuellement, le diriger, transformer son vice en vertu ; mais on ne sait pas, et l’on ne pourra jamais savoir, ce que peut faire une brute ou un imbécile, et l’on doit traiter avec lui comme avec une masse, inerte, sans esprit, lâchée par les éléments fous.

« Une force négative implique toujours une qualité, souvent élevée, bien que mal dirigée, qu’il est possible de mettre à profit ; mais une force de friction sans direction implique une perte inévitable.

« Il est donc évident que la première réponse générale à la question ci-dessus est la suivante : tourner toute force négative dans la bonne direction et réduire toute force de friction.

« Il n’y a pas de doute que, de toutes les résistances de frottement, celle qui retarde le plus le mouvement humain est l’ignorance.

« Ce n’est pas sans raison que cet homme de sagesse, Bouddha, a dit : « L’ignorance est le plus grand mal du monde. » Les frottements qui résultent de l’ignorance, et qui sont fortement accrus du fait des nombreuses langues et nationalités, ne peuvent être réduits que par la diffusion du savoir et l’unification des éléments hétérogènes de l’humanité. Aucun effort ne saurait être mieux employé. Mais si l’ignorance a pu retarder le mouvement de l’homme vers l’avant dans le passé, il est certain que, de nos jours, les forces négatives ont pris une plus grande importance. Parmi celles-ci, il en est une qui a une importance bien plus grande que toutes les autres. Elle s’appelle la guerre organisée. Lorsque nous considérons les millions d’individus, souvent les plus doués de l’esprit et du corps, la fleur de l’humanité, qui sont contraints à une vie d’inactivité et d’improductivité, les immenses sommes d’argent quotidiennement nécessaires à l’entretien des armées et de l’appareil de guerre, représentant toujours autant d’énergie humaine, tout l’effort inutilement dépensé dans la production d’armes et d’instruments de destruction, la perte de vies humaines et l’encouragement d’un esprit barbare, nous sommes consternés par la perte inestimable pour l’humanité que doit entraîner l’existence de ces conditions déplorables.

« Que pouvons-nous faire pour combattre au mieux ce grand mal ? La loi et l’ordre exigent absolument le maintien d’une force organisée. Aucune communauté ne peut exister et prospérer sans une discipline rigide. Chaque pays doit être capable de se défendre, si la nécessité s’en fait sentir. Les conditions d’aujourd’hui ne sont pas le résultat d’hier, et un changement radical ne peut être effectué demain.

« Si les nations désarmaient immédiatement, il est plus que probable qu’un état de choses pire que la guerre elle-même s’ensuivrait. La paix universelle est un beau rêve, mais elle n’est pas immédiatement réalisable. Nous avons vu récemment que même le noble effort de l’homme investi de la plus grande puissance mondiale est resté pratiquement sans effet. Et ce n’est pas étonnant, car l’établissement de la paix universelle est, pour l’instant, une impossibilité physique.

De Nikola Tesla à Donald Trump : une connexion qui questionne - YouTube

« La guerre est une force négative, et ne peut être tournée dans un sens positif sans passer par les phases intermédiaires. C’est un problème de faire tourner une roue, qui tourne dans un sens, dans le sens opposé sans la ralentir, l’arrêter et la faire repartir dans l’autre sens. On a prétendu que le perfectionnement des armes à feu d’une grande puissance de destruction mettra fin aux guerres. C’est ce que j’ai cru moi-même pendant longtemps, mais je crois maintenant que c’est une profonde erreur. De tels développements la modifieront considérablement, mais ne l’arrêteront pas. Au contraire, je pense que chaque nouvelle arme inventée, chaque nouveau départ fait dans cette direction, ne fait qu’inviter de nouveaux talents et de nouvelles aptitudes, engage de nouveaux efforts, offre de nouvelles incitations, et ne fait ainsi que donner une nouvelle impulsion au développement ultérieur.

« Pensez à la découverte de la poudre à canon. Pouvons-nous concevoir un changement plus radical que celui qui a été opéré par cette innovation ? Imaginons que nous vivions à cette époque : n’aurions-nous pas pensé alors que la guerre était terminée, que l’armure du chevalier était devenue un objet de dérision, que la force et l’habileté corporelles, qui avaient tant d’importance auparavant, avaient relativement peu de valeur ? Pourtant, la poudre à canon n’a pas mis fin à la guerre, bien au contraire, elle a agi comme une incitation des plus puissantes. Je ne crois pas non plus que la guerre puisse jamais être arrêtée par un quelconque développement scientifique ou idéal, tant que des conditions similaires à celles qui prévalent actuellement existent, parce que la guerre est elle-même devenue une science, et parce que la guerre implique certains des sentiments les plus sacrés dont l’homme est capable.

« En fait, il est douteux que les hommes qui ne seraient pas prêts à se battre pour un principe élevé soient bons pour quoi que ce soit. Ce n’est pas l’esprit qui fait l’homme, ni le corps ; c’est l’esprit et le corps. Nos vertus et nos défauts sont inséparables, comme la force et la matière. Quand ils se séparent, l’homme n’est plus. Un autre argument, d’une force considérable, est fréquemment avancé, à savoir que la guerre doit bientôt devenir impossible parce que les moyens de défense dépassent les moyens d’attaque. Ceci n’est que conforme à une loi fondamentale qui peut être exprimée par l’affirmation qu’il est plus facile de détruire que de construire. Cette loi définit les capacités humaines et les conditions humaines. Si celles-ci étaient telles qu’il serait plus facile de construire que de détruire, l’homme continuerait sans résistance, créant et accumulant sans limite. De telles conditions ne sont pas de ce monde. Un être qui pourrait faire cela ne serait pas un homme : ce pourrait être un dieu. La défense aura toujours l’avantage sur l’attaque, mais cela seul, me semble-t-il, ne pourra jamais arrêter la guerre. En utilisant de nouveaux principes de défense, nous pouvons rendre les ports imprenables contre les attaques, mais nous ne pouvons pas empêcher deux navires de guerre de se rencontrer en haute mer.

« Un accord international ayant pour objet de réduire au minimum la force de guerre qui, en raison de l’éducation actuelle encore imparfaite des masses, est absolument indispensable, semblerait donc être le premier pas rationnel à faire pour diminuer la force qui retarde le mouvement humain.

The Mysteries Of Time As Revealed By President Donald Trump And Nikola Tesla  | The Impious Digest

« Heureusement, les conditions existantes ne peuvent se prolonger indéfiniment, car un nouvel élément commence à s’affirmer. Un changement pour le mieux est éminent, et je vais maintenant m’efforcer de montrer ce qui, selon mes idées, sera le premier progrès vers l’établissement de relations pacifiques entre les nations, et par quels moyens il sera finalement accompli. Revenons aux premiers temps, lorsque la loi du plus fort était la seule loi. La lumière de la raison n’était pas encore allumée, et le faible était entièrement à la merci du fort. L’individu faible a alors commencé à apprendre à se défendre. Il se servait d’une massue, d’une pierre, d’une lance, d’une fronde ou d’un arc et d’une flèche, et au fil du temps, au lieu de la force physique, l’intelligence est devenue le principal facteur décisif dans la bataille. Le caractère sauvage a été graduellement adouci par l’éveil de nobles sentiments, et ainsi, imperceptiblement, après des âges de progrès continus, nous sommes passés de la lutte brutale de l’animal irraisonné à ce que nous appelons la « guerre civilisée » d’aujourd’hui, dans laquelle les combattants se serrent la main, parlent amicalement et fument le cigare dans les entr’actes, prêts à s’engager à nouveau dans un conflit mortel à un signal. Que les pessimistes disent ce qu’ils veulent, voilà une preuve absolue d’un grand et gratifiant progrès.

« Mais maintenant, quelle est la phase suivante de cette évolution ? Pas encore la paix, loin s’en faut. Le prochain changement qui devrait naturellement découler des développements modernes devrait être la diminution continue du nombre d’individus engagés dans la bataille. L’appareil sera d’une puissance spécifiquement grande, mais seuls quelques individus seront nécessaires pour le faire fonctionner. Cette évolution mettra de plus en plus en évidence une machine ou un mécanisme comportant le moins d’individus possible en tant qu’élément de la guerre, et la conséquence absolument inévitable de cette évolution sera l’abandon des grandes unités maladroites, lentes et difficiles à gérer. L’objectif principal sera la plus grande vitesse possible et le taux maximal de distribution d’énergie par l’appareil de guerre. Les pertes en vies humaines deviendront de plus en plus faibles et, finalement, le nombre d’individus diminuant continuellement, de simples machines se rencontreront dans un concours sans effusion de sang, les nations étant simplement des spectateurs intéressés et ambitieux.

« Lorsque cette heureuse condition sera réalisée, la paix sera assurée. Mais, quel que soit le degré de perfection des canons à tir rapide, des canons à grande puissance, des projectiles explosifs, des torpilleurs ou d’autres instruments de guerre, quel que soit le degré de destruction qu’ils puissent atteindre, cette condition ne pourra jamais être atteinte par un tel développement. Tous ces instruments ont besoin d’hommes pour fonctionner ; les hommes sont des éléments indispensables de la machinerie. Leur but est de tuer et de détruire. Leur pouvoir réside dans leur capacité à faire le mal. Tant que les hommes se battront, il y aura des effusions de sang. Le sang versé entretiendra toujours la passion barbare. Pour briser cet esprit féroce, il faut un changement radical, il faut introduire un principe entièrement nouveau, quelque chose qui n’a jamais existé auparavant dans la guerre – un principe qui, de force, inévitablement, transformera la bataille en un simple spectacle, une pièce de théâtre, un concours sans perte de sang.

« Pour arriver à ce résultat, il faut se passer des hommes : la machine doit combattre la machine. Mais comment accomplir ce qui semble impossible ? La réponse est simple : il faut produire une machine capable d’agir comme si elle faisait partie d’un être humain – non pas un simple appareil mécanique, composé de leviers, de vis, de roues, d’embrayages, et rien de plus, mais une machine incarnant un principe supérieur, qui lui permettra de remplir ses fonctions comme si elle avait une intelligence, une expérience, un jugement, un esprit ! Cette conclusion est le résultat de mes réflexions et de mes observations qui se sont étendues sur pratiquement toute ma vie, et je vais maintenant décrire brièvement comment j’en suis venu à accomplir ce qui, au départ, semblait un rêve irréalisable.

Veuillez lire l’œuvre de Tesla dans son intégralité ici : Le problème de l’augmentation de l’énergie humaine (aetherwizard.com)

LE TROISIÈME PROBLÈME : COMMENT AUGMENTER LA FORCE D’ACCÉLÉRATION DE LA MASSE HUMAINE – L’EXPLOITATION DE L’ÉNERGIE DU SOLEIL.

« Des trois solutions possibles du problème principal de l’augmentation de l’énergie humaine, celle-ci est de loin la plus importante à considérer, non seulement à cause de sa signification intrinsèque, mais aussi à cause de son rapport intime avec tous les nombreux éléments et conditions qui déterminent le mouvement de l’humanité. Pour procéder de façon systématique, il serait nécessaire que je m’arrête sur toutes les considérations qui m’ont guidé dès le début dans mes efforts pour arriver à une solution, et qui m’ont conduit, pas à pas, aux résultats que je vais maintenant décrire.

« Comme étude préliminaire du problème, une recherche analytique, telle que je l’ai faite, des principales forces qui déterminent le mouvement vers l’avant, serait avantageuse, en particulier pour donner une idée de cette hypothétique « vitesse » qui, comme je l’ai expliqué au début, est une mesure de l’énergie humaine ; mais traiter spécifiquement de ce sujet ici, comme je le désire, me conduirait bien au-delà du cadre du présent sujet. Il suffit de dire que la résultante de toutes ces forces va toujours dans le sens de la raison, qui détermine donc, à tout moment, la direction du mouvement humain. C’est dire que tout effort scientifiquement appliqué, rationnel, utile ou pratique, doit aller dans le sens du mouvement de la masse.

The Curious Connection Between Nikola Tesla And Donald Trump's Physicist  Uncle – United Squid

« L’homme pratique, rationnel, l’observateur, l’homme d’affaires, celui qui raisonne, calcule ou détermine à l’avance, applique soigneusement son effort de façon à ce que, lorsqu’il se concrétise, il aille dans le sens du mouvement, le rendant ainsi le plus efficace, et c’est dans cette connaissance et cette capacité que réside le secret de son succès. Chaque nouveau fait découvert, chaque nouvelle expérience ou nouvel élément ajouté à notre connaissance et entrant dans le domaine de la raison, affecte la même chose et, par conséquent, change la direction du mouvement, qui, cependant, doit toujours avoir lieu le long de la résultante de tous ces efforts que, à ce moment-là, nous désignons comme raisonnables, c’est-à-dire, se préservant eux-mêmes, utiles, rentables ou pratiques.

« Ces efforts concernent notre vie quotidienne, nos besoins et notre confort, notre travail et nos affaires, et ce sont eux qui font avancer l’homme. Mais si l’on considère tout ce monde affairé qui nous entoure, toute cette masse complexe qui palpite et bouge quotidiennement, qu’est-ce qu’un immense mécanisme d’horlogerie actionné par un ressort ? Le matin, en nous levant, nous ne pouvons manquer de constater que tous les objets qui nous entourent sont fabriqués par des machines : l’eau que nous utilisons est produite par la vapeur ; les trains apportent notre petit déjeuner de localités éloignées ; les ascenseurs de notre logement et de notre immeuble de bureaux, les voitures qui nous y transportent, sont tous actionnés par la puissance ; dans toutes nos courses quotidiennes, et dans la poursuite même de notre vie, nous en dépendons ; Tous les objets que nous voyons nous le rappellent ; et lorsque nous rentrons le soir dans notre logement fabriqué par des machines, de peur de l’oublier, tout le confort matériel de notre maison, notre poêle et notre lampe, nous rappellent à quel point nous dépendons de l’énergie. Et lorsqu’il y a un arrêt accidentel de la machinerie, lorsque la ville est bloquée par la neige, ou que le mouvement qui soutient la vie est temporairement arrêté, nous sommes effrayés de réaliser combien il nous serait impossible de vivre la vie que nous menons sans la force motrice. La force motrice, c’est le travail. Augmenter la force qui accélère le mouvement humain signifie, par conséquent, effectuer plus de travail. Nous constatons donc que les trois solutions possibles du grand problème de l’augmentation de l’énergie humaine trouvent leur réponse dans les trois mots : nourriture, paix, travail.

« D’autres sources d’énergie peuvent être découvertes, ainsi que de nouvelles méthodes pour tirer l’énergie du soleil, mais aucune de ces réalisations ou d’autres similaires n’égalerait en importance la transmission de l’énergie à n’importe quelle distance par l’intermédiaire du médium. Je ne peux concevoir aucun progrès technique qui tendrait à unir les divers éléments de l’humanité plus efficacement que celui-ci, ni aucun progrès qui ajouterait plus à l’énergie humaine et l’économiserait davantage. Ce serait le meilleur moyen d’augmenter la force d’accélération de la masse humaine. La seule influence morale d’un tel changement radical serait incalculable. D’autre part, si en tout point du globe l’énergie peut être obtenue en quantité limitée à partir du milieu ambiant au moyen d’un moteur thermique autonome ou autre, les conditions resteront les mêmes qu’auparavant. »

Veuillez lire l’intégralité de l’ouvrage de Tesla : Le problème de l’augmentation de l’énergie humaine (aetherwizard.com)

Did Trump's Uncle Tell Him about Missing Tesla Papers & Flying Saucers? |  RallyPoint

Il faut lire le travail de Tesla sur l’augmentation de l’énergie humaine car c’est la clé pour reprendre nos vies en main ! Afin de voir comment les trois directions nous envoient dans l’obscurité la plus totale et que le seul moyen est d’aller vers Dieu car il est éternel et le seul chemin vers l’éternité passe par Dieu et sa création divine telle qu’il l’a créée et par l’homme qui doit se rassembler à l’unisson pour réaliser le mouvement qui fera briller l’obscurité.

Son travail explique totalement les deux forces opposées, le Bien et le Mal, dans notre combat spirituel actuel et continu : ….principalities in high places. Chacun a le libre arbitre de choisir la direction dans laquelle il va placer son énergie. Soit se rassembler avec le peuple de Dieu dans les deux directions du Seigneur, dans la foi et l’amour de Dieu et de l’humanité, en faisant ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous… soit s’éloigner dans les basses vibrations de l’obscurité, en devenant une machine actionnée par les forces obscures qui contrôlent vos pensées, vos niveaux d’énergie, épuisés dans un état d’énergie retardé, pour être contrôlés par les caprices de l’obscurité. Et même en allant vers le bas… il est prouvé scientifiquement et bibliquement que c’est limité et non durable. Alors…. choisissez maintenant qui vous allez servir. C’est là que réside le message et la puissance qui finiront par triompher !

Restez forts et n’oubliez pas d’exposer les plans diaboliques de la cabale ! LES VACCINS TOXIQUES NE SONT PAS DURABLES. Reprenons nos sources de nourriture et d’eau. Les grands marchands ne possèdent pas la planète, elle appartient à toute l’humanité. Exposez la Cabale et ses plans diaboliques pour supprimer le libre arbitre et tout ce que Dieu a donné gratuitement !

Dianne

NOUS SOMMES EN TRAIN DE GAGNER !

NOTRE PRÉSIDENT EST DONALD J. TRUMP


Source