Q SCOOP – Scandale en France : Macron et Véran ont menti sur le chiffre de 99% de personnes vaccinées dans les Ehpad .


Scandale en France :

Macron et Véran ont menti sur le chiffre de 99% de personnes vaccinées dans les Ehpad.

Publié le 2.5.2021 par Cheikh Dieng


Emmanuel Macron et son ministre de la Santé, Olivier Véran, ont estimé à 99% le nombre de personnes vaccinées dans les Ehpad. Ce chiffre est faux et a été démenti par Santé Publique France 

Macron qui mène une guerre sans merci contre les Fakes News a-t-il diffusé une Fausse Information par inadvertance ? Telle est la question qui se pose depuis plusieurs heures et la réponse semble être : “oui”. En effet, ce vendredi 30 avril, le président de la République s’est réjoui, dans un twitte, que 99% des résidents des EHPAD aient été vaccinés.

Le président reprend ainsi les affirmations de son ministre de la Santé qui, à la date du 16 avril, disait à peu près la même chose. “Nous avons vacciné factuellement 100% ou quasiment 100% des résidents des maisons de retraite médicalisées ont reçu une première dose”, se félicitait Véran.

Mais, en réalité, ce chiffre est totalement faux. Car, Santé Publique France qui l’avait fourni reconnaît que les données ont été “surestimées”. “On suspecte fortement que les données étaient surestimées, ce qui nous a conduit à suspendre cette publication”, a expliqué Sophie Vaux, épidémiologiste à Santé publique France, lors du point presse hebdomadaire de l’agence.

BFMTV qui relaie l’information explique : “la raison de ce ‘problème de qualité des donnée’: dans la base Vaccin Covid, où sont entrées les données de toutes les personnes vaccinées en France, les résidents des Ehpad ‘ne sont pas identifiés en tant que tels”. Santé publique France incluait donc toutes les personnes de plus de 65 ans vaccinées dans ces établissements (y compris les non-résidents) dans le calcul de la couverture vaccinale des résidents d’Ehpad”.

Santé Publique France promet de revoir ces estimations afin de fournir des chiffres plus proches de la réalité. Pendant ce temps, on peut parler d’une erreur fatale pour Emmanuel Macron et son ministre de la Santé qui ont ainsi relayé ce chiffre sans avoir vérifié sa véracité. Une faille qui pourrait être exploitée par l’opposition pour accabler un gouvernement déjà très affaibli par la crise.


Source