Q SCOOP – Québec: une entreprise propose 50 dollars à ses employés pour se faire vacciner.


Québec: une entreprise propose 50 dollars à ses employés pour se faire vacciner

Publié le 24.4.2021 par EMMANUELLE BOURDY


Illustration  (Gareth Fuller - WPA Pool  / Getty Images)
Illustration (Gareth Fuller – WPA Pool / Getty Images)

Afin de les inciter à se faire vacciner, l’usine d’abattage de porc d’Olymel de Vallée-Jonction en Beauce (Québec) propose d’offrir 50 dollars à ses employés. Ceux-ci pourront recevoir les injections directement sur leur lieu de travail.  

Au sein de l’usine d’Olymel de Vallée-Jonction en Beauce, à l’automne 2020, une centaine d’employés avait été infectée par le coronavirus, l’un d’entre eux était d’ailleurs décédé. C’est sans doute ce qui a motivé cette usine d’abattage et de découpe de porc à proposer 50 dollars aux employés qui se feraient vacciner contre le Covid-19. Au total, 1 200 employés sont concernés par cette offre. Vingt-cinq dollars seraient offerts à l’issu de la première injection, puis 25 dollara après la seconde, rapporte Le Journal de Montréal (JDM).

Richard Vigneault, le porte-parole d’Olymel, a déclaré à l’Agence QMI qu’on ne pouvait pas « obliger » les personnes « à se faire vacciner », mais les employés y ont été encouragés, afin de se « protéger eux-mêmes, leur famille, leurs collègues de travail »« On les encourage de plusieurs façons : on leur donne de l’information, on peut les soutenir et donner une incitation financière pour tous ceux qui recevront le vaccin », a encore expliqué Richard Vigneault au quotidien.

Le porte-parole d’Olymel a ajouté : « Le CISSS de Chaudière-Appalaches nous a approchés, mercredi soir, pour nous proposer 350 doses d’AstraZeneca en vaccination mobile. » C’est ainsi que des équipes mobiles se sont déplacées sur les lieux ce vendredi sur toute la journée. Une petite centaine d’employés ont alors reçu leur première injection.

« On est très heureux d’avoir pu débuter une opération comme celle-là, on souhaiterait qu’il y en ait d’autres, dans d’autres usines et d’autres régions », a glissé Richard Vigneault, qui ignore si l’opération de vaccination va se poursuivre lundi prochain. Il a précisé que cela « doit être décidé par le CISSS de Chaudière-Appalaches », conclut le JDM.


Source