Q INFOS – Pour augmenter le racket, Macron va empêcher Waze et Coyote d’avertir les contrôles routiers.


Pour augmenter le racket, Macron va empêcher Waze et Coyote d’avertir les contrôles routiers.

Publié le 23.04.2021 par JLC


Photo / Slate / DR
Photo / Slate / DR

Mardi 20 avril, un décret du gouvernement est paru au Journal Officiel, permettant aux autorités d’empêcher le signalement des contrôles routiers des forces de l’ordre, ainsi que leurs horaires. Avec pour unique but de renforcer le racket sur les routes, cette interdiction sera imposée dès le 1er novembre 2021.

En clair, Macron permet ainsi aux préfets ou au ministre de l’Intérieur d’interdire aux applications GPS comme Waze ou Coyote, d’avertir les automobilistes des contrôles routiers, sous de faux prétextes.

En effet, la loi prétend que cette interdiction est limitée aux contrôles d’alcoolémie, de stupéfiants, avec une suspension maximale des signalements durant 2 heures, ou aux barrages pour intercepter des personnes recherchées — dans le cadre d’alertes, enlèvement ou terrorisme avec dans ce cas une suspension de 12 heures maximum.

Sauf que les pouvoirs publics auront ainsi tout loisir de prétexter systématiquement ces motifs, pour empêcher les usagers de la route d’être librement informés, afin de mieux les aligner pour avoir dépassé d’un chouya la vitesse réglementaire sur une route désormais plafonnée à 80km/h.

Devant cette énième attaque liberticide, la Ligue de défense des conducteurs a lucidement dénoncé une “politique de sécurité routière uniquement centrée sur toutes les possibilités de piéger les automobilistes et les motards, à leur insu, au détriment de la prévention”.


Source