Q SCOOP – France : « Qu’est-ce qu’ils leur prennent??? »


Oui, vous avez bien lu, ce n’est pas un poisson d’avril, nous espérons?? Floriant nous l’annonce, il y a 4 h, mais alors ce qu’ils leur prennent la méfiance avec ces pieds nickelés du travestissement et du mensonge invétéré, restons sur nos gardes et sur le qui-vive car il doit y avoir un double effet kiss-cool… là-dedans….


Sur France Info à l’instant : l’exécutif aurait renoncé au Pass sanitaire en France ! Pas de vaccin, pas de test pour entrer dans un resto, cinéma,… Obligation de flasher un QR code plus obligatoire. Excellente nouvelle mais restons vigilants ! La résistance paie ! Continuons !


Olivier Véran sur le ‘pass sanitaire’: « Je considère que le jour où l’on pourra rouvrir des lieux, ils doivent être rouverts pour tous« 

Le ministre de la Santé s’exprimait devant le Sénat le 01/04/2021

Un QR code à flasher plutôt qu’un pass sanitaire, nouvelle option privilégiée par l’exécutif pour accéder aux cafés-restaurants.


Covid-19 : un QR code à flasher plutôt qu’un pass sanitaire, nouvelle option privilégiée par l’exécutif pour accéder aux cafés-restaurants.

Publié le 2.4.2021 par Yannick FaltFranceInfos

Ces lieux devront « être rouverts pour tous », a d’ores et déjà déclaré jeudi le ministre de la Santé. La France continue par ailleurs à discuter avec ses partenaires européens pour une mise en place d’un passeport aux frontières en juin.

Un temps privilégié pour retrouver notamment les cafés et les restaurants, le pass sanitaire ne semble plus être l’option choisie par l’exécutif. D’après les informations de franceinfo vendredi 2 avril, le gouvernement réfléchit maintenant à l’instauration d’un simple QR code, sans test exigé ni informations personnelles transmises, visant à tracer les cas contacts. La question de le rendre obligatoire n’est même pas encore tranchée.

Devant le Sénat jeudi après-midi, Olivier Véran s’est d’ailleurs prononcé contre l’idée même de pass sanitaire : « Je considère que le jour où on pourra rouvrir des lieux pour le public, ils doivent être rouverts pour tous », a déclaré le ministre de la Santé.

La logique est partagée au sein de l’exécutif. Emmanuel Macron avait par exemple déjà exprimée il y a un mois ses réticences au sujet du pass sanitaire, estimant que « si on arrive à rouvrir certains de ces lieux, nous ne saurions conditionner leur accès à une vaccination alors que nous n’aurions même pas ouvert la vaccination aux plus jeunes d’entre nous ».


Source