Q VIDÉOS – Contre le « privilège blanc », un revenu universel réservé aux minorités.


Contre le « privilège blanc », un revenu universel réservé aux minorités

K. Harris bientôt présidente ?

Publié le 28.3.2021 par @Carrefoursdumonde


Mercredi, l’attachée de presse de la Maison Blanche, Jen Psaki, a déclaré aux journalistes que l’administration Biden envisageait une série d’actions potentielles sur le contrôle des armes à feu.

Psaki a également déclaré que la discussion sur le renforcement des contrôles des armes à feu à la Maison Blanche avait commencé il y a des semaines, bien avant les deux récentes fusillades en Géorgie et au Colorado.

Suite à la fusillade dans un supermarché du Colorado, Biden a appelé à l’interdiction des «armes d’assaut» et des chargeurs «de grande capacité».

Lors de l’audience du Comité judiciaire du Sénat qui a eu lieu quelques heures après la fusillade dans le Colorado, les sénateurs démocrates ont décrit les deux tragédies récentes comme une «épidémie de violence armée».

Ce à quoi le sénateur Ted Cruz a répondu «à chaque fois qu’il y a une fusillade, nous jouons ce théâtre ridicule où ce comité se réunit et propose un tas de lois qui ne feront rien pour arrêter ces meurtres».

Ce qui est intéressant, c’est que le Colorado a les lois sur les armes à feu les plus strictes des Etats-Unis.

Dans une interview accordée à Newsmax, la républicaine Lauren Boebert du 3e district du Colorado a décrit ces lois:

– vérifications universelles des antécédents
– interdictions de chargeurs de grande capacité
– ordonnances de protection contre les risques extrêmes.

En résumé, l’administration Biden veut généraliser des lois sur le contrôle des armes qui viennent juste de prouver leur inefficacité.

En plus d’appeler au contrôle des armes à feu, à la suite de la fusillade en Géorgie où 6 Américains d’origine asiatique ont été tués, l’administration Biden exhorte également le Congrès à adopter une législation sur les crimes de haine.

Biden et Harris se sont envolés pour Atlanta, en Géorgie, vendredi dernier pour dénoncer le racisme anti-asiatique.

Harris a déclaré: «Le racisme est réel en Amérique.»

Mais rien ne prouve que le suspect de la fusillade d’Atlanta, Robert Aaron Long, a tué les six Américains asiatiques parce qu’ils étaient asiatiques.

Il n’y a aucune preuve que Long ait exprimé des sentiments anti-asiatiques sur les réseaux sociaux ou lors de conversations privées.

Les démocrates d’extrême gauche ont juste saisi l’occasion de ces tragédies pour pousser à nouveau leur politique identitaire.

Mais cette politique identitaire fait le contraire d’unir et d’apaiser, elle divise et oppose.

Je suis tombé sur un article intéressant de Wenyuan Wu, intitulé «La politique identitaire fait plus de mal que de bien» et j’aimerais partager certains passages avec vous.

CNN a dénoncé l’identité raciale du tireur et des victimes dans ses efforts.



Source : Youtube