Q SCOOP – Mitch McConnell, qui s’est fait battre une fois de plus par des malades…


Mitch McConnell, qui s’est fait battre une fois de plus par des malades, annonce qu’il n’a pas l’intention de parler à nouveau à l’ennemi.

Publié le 20.02.2021 par Carmine Sabia


Le leader de la minorité au Sénat, Mitch McConnell, a attiré le mépris des partisans de l’ancien président Donald Trump, et sa dernière décision ne va pas lui faire marquer des points avec eux. Des sources proches du sénateur McConnell ont déclaré qu’il n’a pas l’intention de parler à l’ancien président une nouvelle fois, a rapporté le Washington Post. « McConnell n’a pas parlé avec Trump depuis le 14 décembre – le jour où McConnell a reconnu que le président Biden avait gagné l’élection de novembre et il ne prévoit pas de lui parler à nouveau, disent ses proches », rapporte le Post.

« Comme d’autres, ils ont parlé sous la condition de l’anonymat pour divulguer des détails internes. Même le canal de communication que les deux hommes avaient autrefois – entre Josh Holmes, ancien assistant de McConnell, et Jared Kushner, gendre de Trump – est maintenant froid », a ajouté le Post. La nouvelle vient après que le sénateur McConnell ait excorié l’ancien président après avoir voté son acquittement lors de son procès pour mise en accusation la semaine dernière.

« Le président n’a pas agi rapidement, il n’a pas fait son travail… il a regardé la télévision avec joie, joyeusement, alors que le chaos se déroulait », a déclaré M. McConnell.

« Ils ont fait cela parce qu’ils avaient été nourris de mensonges sauvages par l’homme le plus puissant de la Terre parce qu’il était furieux d’avoir perdu une élection », a-t-il dit. « Le président Trump est responsable pratiquement et moralement. »

« Il était évident que seul le président Trump pouvait mettre fin à cette … Le président n’a pas agi rapidement. Il n’a pas fait son travail. Il n’a pas pris les mesures nécessaires pour que la loi fédérale puisse être fidèlement exécutée et l’ordre rétabli », a déclaré M. McConnell lors de sa destitution de l’ancien président.

« Avec des officiers de police en sang et du verre brisé couvrant les sols du Capitole, il n’a cessé de répéter des mensonges électoraux et de faire l’éloge des criminels », a-t-il déclaré.

« Trump est toujours responsable de tout ce qu’il a fait pendant qu’il était en fonction. Il ne s’en est pas encore tiré », a-t-il déclaré en précisant que l’ancien président pourrait être poursuivi au pénal.

L’ancien président a immédiatement riposté au sénateur McConnell, le traitant de « maussade » et de « renfrogné ».

Le parti républicain ne pourra plus jamais être respecté ou fort avec des « leaders » politiques comme le sénateur Mitch McConnell à sa tête », a-t-il déclaré.

« Mitch est un homme politique maussade, renfrogné et peu souriant, et si les sénateurs républicains restent avec lui, ils ne gagneront plus. Il ne fera jamais ce qui doit être fait, ou ce qui est bon pour notre pays », a déclaré M. Trump.

« Lorsque cela sera nécessaire et approprié, je soutiendrai les principaux rivaux qui épousent « Making America Great Again » et notre politique de l’Amérique d’abord. Nous voulons un leadership brillant, fort, réfléchi et compatissant », a-t-il déclaré.

Mais le sénateur McConnell, qui est populaire dans son État du Kentucky, n’est pas populaire dans le reste de la nation, même parmi les républicains. Et les sondages montrent que l’ancien président Trump est le républicain le plus populaire, ce qui signifie qu’un combat avec lui n’est probablement pas judicieux.

« Il n’est pas très logique que la personne la moins populaire du parti attaque la personne la plus populaire », a déclaré Jason Miller, porte-parole de l’ancien président Trump. « Je ne suis pas sûr de ce que Mitch pense qu’il va accomplir. »


Source