Q INFOS – 3 jours et D. Trump doit déjà intervenir pour nettoyer le désordre de Biden.


Cela fait 3 jours et Trump doit déjà intervenir pour nettoyer le désordre de Biden.

Les démocrates ont refusé que les soldats de la garde nationale et les autres personnes de sécurités dorment encore dans le bâtiment du sénat, Donc maintenant le Trump International Hôtel de DC abrite les forces de l’ordre cette semaine. Le traitement des militaires et des officiers a été à l’honneur cette semaine alors que la nouvelle des troupes de la Garde nationale a été forcée de dormir dans un parking. Ils les ont donc envoyé dans des sous-sols de parking souterrains froid, l’armée est choquée, mais n’a rien dit et exécuté, en revanche D. Trump a appris cela, et il ne quittera jamais ses loyaux alliés. Il a mis à disposition un de ces hôtels a Washington D.C. comme logement gratuit pour les soldats. Maintenant, nos héros sont à l’hôtel Trump. Dans cette guerre d’information, les démocrates se sont offusquées à la suite de la mise à la disposition de D. Trump et ont demandé aux soldats de bien revenir, les soldats ont répondu : « Nous allons faire un grand spectacle de retour dans le bâtiment ».

Jill Biden pense que donner des bonbons à la Garde nationale comme si c’était Halloween ou quelque chose compensera le fait que son mari les envoie dormir dans des parkings.

Image

Les troupes de gardes de retour au Capitole après la fureur se déplacent vers le parking.


Les troupes de la Garde nationale ont été autorisées à retourner au Capitole pour se reposer après que certaines aient été déplacées dans un parking voisin, ont déclaré les responsables.

Les sénateurs ont exprimé leur indignation jeudi soir après que Politico ait rapporté que la police du Capitole avait demandé aux troupes de déplacer leur aire de repos et que certaines se sont retrouvées dans le garage du bâtiment de la justice fédérale Thurgood Marshall, adjacent à l’Union Station, juste à l’extérieur du Capitole.

Le sénateur Tammy Duckworth, de l’Illinois, a déclaré qu’à 22h30, la police du Capitole avait présenté ses excuses au personnel de la Garde, qui avait été autorisé à rentrer dans le complexe jeudi soir.

Des soldats de la Garde nationale se reposent sur des lits de camp dans le Centre des visiteurs du Capitole américain le 17 janvier 2021 à Washington, D.C. Samuel Corum / Getty Images
Le chef de la police du Capitole par intérim, Yogananda Pittman, a cependant déclaré vendredi qu’ils n’avaient pas dit aux troupes de quitter le Capitole et qu’elles étaient toutes de retour dans le complexe du bâtiment dès vendredi matin.

« Je tiens à assurer à tout le monde qu’à l’exception d’heures spécifiques le jour même de l’inauguration, alors que les cérémonies d’assermentation étaient en cours, la police du Capitole des États-Unis n’a pas ordonné à la Garde nationale de quitter les installations du bâtiment du Capitole », a déclaré Mme Pittman. Elle a ajouté que les troupes ont été « averties et encouragées » à réoccuper le Capitole et son centre de visiteurs à 14 heures mercredi, après la fin de la prestation de serment.

« Au cours des derniers jours, la police du Capitole américain a travaillé sans relâche avec les parties prenantes du Congrès pour identifier les logements appropriés dans l’ensemble du complexe du Capitole pour leur utilisation », a déclaré Mme Pittman, ajoutant : « Il a été porté à notre attention au début de la journée que la gestion des installations avec le bâtiment du bureau judiciaire Thurgood Marshall a contacté directement la Garde nationale pour lui proposer d’utiliser ses installations ».

Le général de brigade Janeen Birckhead, commandant de la task force d’inauguration, a confirmé que les troupes étaient sorties du parking et rentrées au Capitole et qu’elles allaient faire des pauses près du Hall de l’Emancipation à l’avenir.

Duckworth, une ancienne combattante de la guerre d’Irak qui a perdu ses jambes après que l’hélicoptère dans lequel elle se trouvait a été touché par une grenade propulsée par fusée en 2004, a déclaré que forcer les troupes à quitter le Capitole était « irréel ».

« Je ne peux pas croire que les mêmes braves militaires à qui nous avons demandé de protéger notre Capitole et notre Constitution ces deux dernières semaines se verraient ordonner sans cérémonie de quitter le bâtiment », a écrit Duckworth dans un tweet.

Et le président Joe Biden a appelé vendredi le chef de la Garde nationale, le général Daniel Hokanson, et a exprimé son « empathie » pour ce que les membres de la Garde ont vécu, a déclaré un responsable de la Maison Blanche.

« Il a parlé de son engagement personnel et de son lien avec la Garde nationale, étant donné que son fils a servi auparavant », a déclaré l’attachée de presse de la Maison Blanche Jen Psaki, en référence au fils du président décédé, Beau Biden.

« Il lui a offert son aide, toute assistance nécessaire du gouvernement et sur un plan personnel et lui a demandé de lui tendre la main s’il avait besoin de quoi que ce soit », a-t-elle déclaré.

Des milliers de soldats de la Garde restent à Washington après avoir été appelés pour aider à assurer l’inauguration de Joe Biden mercredi, et après une émeute meurtrière d’une foule pro-Trump au Capitole le 6 janvier.

La Garde nationale de Washington a déclaré plus tôt dans la journée de jeudi que la police du Capitole lui avait demandé de déplacer son aire de repos.

Téléchargez l’application NBC News pour les actualités et la politique

« Alors que le Congrès est en session et que le trafic piétonnier et les affaires augmentent, la police du Capitole a demandé aux troupes de déplacer leur aire de repos. Elles ont été temporairement transférées dans le garage du Centre judiciaire Thurgood Marshall avec chauffage et toilettes », a déclaré la Garde de la D.C.

« Nous restons une force agile et flexible pour assurer la sécurité du Capitole et de ses environs », a-t-elle déclaré.

Le détachement de sécurité a besoin de se reposer et de faire une pause pour que les troupes puissent se mettre à l’abri du mauvais temps, a déclaré la Garde de Washington.

Le leader de la majorité au Sénat, Chuck Schumer, D-New York, a promis d’aller au fond des choses.

Certains législateurs avaient proposé de laisser les troupes rester dans leurs bureaux.

« Le Congrès est en session, mais les bâtiments sont toujours fermés au public, il y a donc beaucoup de place pour que les troupes puissent y faire une pause », a tweeté le sénateur Tom Cotton, R-Arkansas, qui est également un vétéran et a servi en Irak et en Afghanistan.

Dans les jours qui ont suivi l’émeute et qui ont précédé l’inauguration présidentielle, on a vu des troupes se reposer entre deux tours de garde sur les sols en marbre du Capitole.

Des troupes de la Garde nationale de tout le pays ont été envoyées à Washington pour apporter leur soutien. Près de 26 000 ont été envoyées.

Environ 10.600 étaient en service jeudi après-midi, et des dispositions ont été prises pour en renvoyer 15.000 chez eux dès que possible, a déclaré le Bureau de la Garde nationale.


Source