Q INFOS – Débriefing rapide du 21 janvier 2021 sur la Situation aux USA.

Jeudi 21 janvier

Détruisons l’Amérique, et après…

  • 11h58 : comme la distribution du vaccin est totalement chaotique – preuve qu’un gouvernement central et puissant est par définition incapable de gérer ce qu’une entreprise peut faire, Amazon a proposé à Biden son aide pour protéger des millions de personnes âgées, malades, soignants, personnels de premier secours etc, qui attendent le vaccin. C’est très généreux et très bien de la part de Jeff Bezos. Petit problème : le vaccin est disponible depuis le 14 décembre, mais Bezos n’a pas proposé de l’aide à Trump. Où quand la haine est si forte que l’on n’hésite pas à mettre des vies en danger.
  • 11h03 : Totalitarisme, ou devrais-je dire fascisme ? Jake Tapper, CNN : « Si vous êtes un partisan de Trump, vous n’avez pas le droit de mentionner le nom de Martin Luther King ».
  • 09h12 : je suis certain que tous les lecteurs de Dreuz sont assez vigilants pour avoir compris que les socialistes, les Démocrates, accusent toujours la droite de leurs propres maux. Ils ont accusé Trump pendant 4 ans de gouverner en dictateur et de bafouer la démocratie. Devinez-quoi : Petitions.whitehouse.gov a été mis hors ligne. Les citoyens, avec Trump, pouvaient créer des pétitions. Avec Biden, ils ne peuvent plus, c’est ça la démocratie socialiste. La section pour lancer une pétition n’existe plus au moment d’écrire ces lignes.
  • 06h57 : La Maison Blanche a publié son plan en 7 points pour battre COVID-19. Les points clés – tenez-vous bien : – les masques, plus de centres de test, un tableau de bord national et plus de tests. Ils ont passé des mois à s’acharner sur la réponse Trump/Fauci/Birx et voilà ce qu’ils ont trouvé ? Une copie de Trump et les médias disent que c’est brillant !
  • 06h52 : Quelques-uns des ordres exécutifs du premier jour de Biden :
    • -Défendre le programme DACA
    • -Préserver les protections des Libériens en en Amérique
    • -Rejoindre l’OMS
    • -Mettre fin à l’interdiction de voyager depuis certains pays musulmans
    • -arrêter le pipeline Keystone XL
    • -Changer les priorités d’arrestation de l’ICE, la police de l’immigration
    • -Fin de la construction du mur frontalier
    • Notez le point commun à toutes ces décisions prioritaires et urgentes : Rien de tout cela n’est fait pour les Américains. Cela sert les idéologues. Ceci est la clé de compréhension de l’administration Biden, ne laissez pas les médias vous tromper.
  • 05h46 : La stature présidentielle vs la stature d’un petit homme perdu :
  • 05h40 : Totalitarisme : Plus de 500 fascistes de l’industrie du livre signent une lettre exigeant qu’aucun éditeur ne signe de contrat de livre à Trump ou à son administration : la gauche n’a plus besoin de brûler les livres en place publique, elle se contente de ne plus les publier.
  • 05h38 : Tara Reade, ex-assistante de Biden qui a été violée par lui (et que la presse a caché) : « l’investiture de Biden est une journée difficile pour les survivantes de la violence sexuelle ».
  • 05h33 : Hypocrisie gauchiste : Biden a promis des nouvelles normes de décence à la Maison-Blanche ? Voilà ce qu’il voulait dire : L’administration Biden a dit à Peter Robb, avocat général du Conseil du travail de Trump, qu’il pouvait démissionner d’ici ce soir ou être licencié.

    L’avocat général a un pouvoir considérable et, s’il était resté en place, son mandat aurait duré dix mois de plus.
  • 05h27 : prenez note du dernier bilan Covid de la présidence Trump, quand les menteurs Démocrates annonceront leurs chiffres.
  • 05h23 : La valse des traitres à Trump commence. Le sénateur Anthony Bouchard de l’Etat du Wyoming a déposé un recours contre la présidente de la conférence du GOP, Liz Cheney pour la faire éliminer de la course en 2022, après qu’elle ait voté pour la destitution de Trump.
  • 05h16 : Hypocrisie gauchiste en action : L’administration Biden vient d’annoncer qu’elle va immédiatement se concentrer sur les emplois dans une économie en difficulté à cause du covid : « Aujourd’hui, le travail commence ! » dit la vidéo d’introduction de la Maison Blanche – puis le président a annulé le pipeline Keystone XL.
  • 04h59 : Oligarchie de type URSS : Biden a signé un mandat exécutif exigeant que tous ceux qui se trouvent sur les terres fédérales doivent porter des masques.

    Et voici Biden au Lincoln Memorial, qui se trouve sur un terrain fédéral, ne portant pas de masque (et les médias qui ont cloué Trump au pilori parce qu’il ne donne pas l’exemple en portant de masque) :
  • Idem pour les petits enfants de l’oligarque : les lois sont faites pour les servants.
  • 04h58 : Biden ouvre toutes les frontières aux quatre vents, qu’est ce qui pourrait mal se passer ?

    Le DHS annonce une pause de 100 jours sur les déportations de criminels et délinquants illégaux. Le ministre de la Sécurité intérieure, David Pekoske, a annoncé mercredi une pause de 100 jours pour certaines déportations, afin de tenir l’une des promesses les plus importantes de la campagne du président Biden.

    Motif ? Une explication vide de sens digne d’un idéologue :

« La pause permettra au DHS de s’assurer que ses ressources sont consacrées à répondre aux défis les plus urgents auxquels les États-Unis sont confrontés, notamment les défis opérationnels immédiats à la frontière sud-ouest au milieu de la plus grave crise mondiale de santé publique depuis un siècle », a déclaré M. Pekoske dans un communiqué.

  • Les experts en sécurité ont averti que la pause va exacerber la situation à la frontière, en incitant un nouvel afflux de migrants illégaux désireux de profiter d’une application laxiste de la loi s’ils peuvent se rendre à l’intérieur des États-Unis. Mais les idéologues se fichent totalement de la sécurité de leurs citoyens : ils les méprisent, contrairement à Trump.

    Cette pause fait suite à une directive adoptée mercredi pour mettre un terme à la politique « Restez-au-Mexique » qui avait contribué à résoudre le problème de la dernière vague de migrants illégaux en 2019.
  • 04h44 : Le gouvernement américain avait l’habitude d’envoyer des dizaines de millions de dollars à la Chine, sans se poser de questions parce que les présidents et le Congrès se fichent de la manière dont l’argent des contribuables est dépensé ou gaspillé, au titre de l’aide étrangère, sur la base de la période jamais revisitée où la Chine était en voie de développement, alors qu’elle est devenue la troisième puissance mondiale. Mais un nouveau rapport montre que le budget a fait un plongeon drastique sous l’administration Trump, parce que contrairement à ses prédécesseurs, Trump se souciait de la Chine.
  • 04h34 : Deux poids deux mesures dans toute sa splendeur : Après avoir arrêté la base de données des fausses déclarations de Trump, le Washington Post a déclaré qu’il n’avait pas « l’intention de lancer une base de données pour vérifier les déclarations de Biden pour le moment ». Comme c’est pratique : les journalistes ne font plus leur métier de contre-pouvoir, et les idéologues vont pouvoir dire que Biden ne diffuse pas de fausse nouvelle, puisque le WaPo n’en relève aucune.
  • 04h20 : La décision de Biden de réintégrer l’Accord de Paris sur le climat va coûter des emplois américains et obliger les ménages et les petites entreprises à payer des factures de gaz et électricité plus élevées.
  • 04h10 : Le président Biden a révoqué les interdictions de voyage de l’administration Trump qui limitaient les visiteurs provenant de pays à risque terroriste élevé dont les gouvernements sont incapable de fournir les antécédents des personnes qui tentent d’entrer aux Etats-Unis aux agents des frontières, ce qui représente un risque terroriste très élevé dont les islamistes vont immédiatement tenter de profiter pour entrer en Amérique et commettre des attentats.
  • 03h51 : Christopher Rufo déclenche une guerre totale contre la « théorie critique des races » (critical race theory) réintroduite par Biden dans l’administration fédérale. La théorie critique des races est une tactique communiste classique de division et de conquête. Plutôt que de servir à guérir la nation, la théorie critique des races s’est avérée être un poison contre la liberté, la vraie communauté et notre humanité commune.

    De toutes les utilisations de la politique identitaire et indigéniste comme outil pour semer la haine entre les gens là où il devrait y avoir un potentiel d’amitié, la « théorie critique des races » est l’un des plus grands dangers.

    Cette idéologie insidieuse est utilisée pour promouvoir l’éloignement plutôt que l’amitié, et l’hostilité plutôt que la bonne volonté. Les tactiques utilisées par les partisans de la théorie critique des races ont de nombreux parallèles avec les anciennes tactiques utilisées par les bolcheviks.

    Les employés fédéraux et ceux qui travaillent pour des sociétés qui font des affaires avec le gouvernement fédéral ont remercié le président Trump d’avoir ordonné l’arrêt de la promulgation de la théorie critique des races, qui empoisonnaient les rapports.

    Biden vient de les remettre en place. Aujourd’hui, le président Biden a adopté la théorie critique des races au sein du gouvernement fédéral.

    Mais le professeur Christopher Rufo, qui avait montré à Trump le venin que représentait la théorie critique des races, vient de monter au créneau et a déclaré : « En réponse à la décision de Potus, j’annonce une nouvelle coalition de fondations juridiques et d’avocats privés qui mèneront une guerre juridique implacable contre la théorie raciale dans les institutions américaines. Le combat est lancé ».
  • 03h37 : Le gouverneur DeSantis qualifie de « grosse erreur » le nouveau plan de vaccination COVID-19 de Biden, inutile pour la Floride.
  • 03h35 : Portland : Antifa est en train de briser les vitres du siège du Parti Démocrate de l’Oregon.

© Team 100 jours pour Dreuz.info.