Q SCOOP – Les ordinateurs portables “volés” au Capitole. Ceci explique cela!!


Ordinateurs saisis pendant que le capitole se faisait envahir!!!

Ordinateurs portables “volés” au Capitole. Ceci explique peut-être l’empressement de Nancy Pelosi à vouloir destituer en urgence Donald Trump à 13 jours de la fin de son premier mandat ?? Et L’ordinateur portable de la présidente Nancy Pelosi a été volé pendant les troubles au Capitole américain. (Reuters). Veuillez considérer qu’il s’agissait en fait d’un Infiltré au sein des Antifas, afin de les confondre.

La main rouge veut dire la main avec les communistes et le pcc en live.

Nous ne pensons pas qu’il ait été volé, mais Juste récupéré pour les dernières preuves, comment récupérer les portables de chacun autrement ??

À côté de Mike Pence, c’est Nancy Pelosi, dont le mari est l’un des propriétaires de DOMINION, machines ayant servi à la FRAUDE par injection de millions de votes informatiques. C’est énorme. Ils ont été exfiltrés tous les deux !


Mike Pence reçoit un cadeau dans la main et le met dans sa poche, ci-dessous, regardez bien.

Et juste après avoir reçu son « cadeau » Mike Pence cheik avec Nancy et redonne le cadeau ?? On peut le voir ci dessous:

Lettre de D.Trump à Pelosi avec un petit message d’affection à la clé….


Vous voulez savoir pourquoi ILS paniquent ? Parce que le rapport DNI sur l’ingérence étrangère a été soumis au Congrès … AUJOURD’HUI ! (+ Après Certification +)

Rumble ICI

Un régal, Pelosi refuse de répondre à une question sur l’existence de la fraude. Si elle répond qu’il n’y en a pas, elle ment sous serment donc elle passe à un autre représentant. Pelosi, tout le monde a vu que tu as les pieds dans le ciment, gitmo t’attend !


La Vérité, toute la Vérité.Y compris sur l’Assassinat des Officiers d’élite de Seal Team 6, tués sur ordre de Biden/Obama/Clinton, pour CACHER la date de la fausse mort de Ben Laden, qui avait été caché en Iran ! L’un d’eux n’est pas mort. Enfin, les coupables vont payer. La vérité sur Seal Team 6 Un dénonciateur de la CIA révèle le rôle présumé de Biden dans les décès de l’équipe Seal – prétend avoir des preuves documentées.

Il semble qu’il y ait eu un rescapé, caché depuis 2011 Et qui va parler.

Image

Infos traduites en français. Vous pouvez suivre @Annakhait , la journaliste.

Puis la vérité sur Seth Rich, informateur de Julian Assange, qui a été assassiné (meurtre déguisé en attaque de rue dans les médias corrompus) Via Lin Wood.

Pour comprendre tout ce que nous allons vous dire, nous devons revenir en arrière ; revenir à la nuit fatidique du 10 juillet 2016, lorsque Seth Rich, alors âgé de 27 ans, a été retrouvé avec deux blessures par balle dans le dos dans le quartier de Bloomingdale à Washington, près de son bar préféré.

Rich a succombé à ses blessures peu de temps après, ce qui a conduit à des spéculations effrénées sur le motif de son meurtre, et malgré le fait que sa famille ait poursuivi plusieurs individus et sociétés en justice, beaucoup de gens pensaient encore que Rich avait été assassiné par la DNC et la machine Clinton, ils ont spéculé, divulguant des fichiers incriminant le DNC à Julian Assange et Wikileaks, ce qui a finalement fait perdre les élections de 2016 à Hillary, et a alimenté les enquêtes sur le Pizzagate alors naissantes, alors que des millions de patriotes inquiets ont pris conscience de ce que ces fuites de courriels impliquaient exactement. Après de nombreuses recherches et délibérations, un large contingent de la communauté a continué à affirmer que deux membres du gang MS-13 avaient été impliqués dans le meurtre de Seth Rich, agissant en tant que mercenaires dans un attentat pas si aléatoire. Deux suspects potentiels ont été retrouvés morts dans une zone voisine peu de temps après, peut-être à la suite d’une sorte de travail de nettoyage.

Les courriels ont donc été envoyés dans la nature, Hillary a perdu, Pizzagate a décollé, et Seth Rich a fini par mourir. C’est ainsi que cette série d’événements a été comprise par beaucoup, et pour beaucoup, c’est précisément là que tout s’est terminé. Beaucoup allaient continuer à honorer la mémoire de Rich, mais l’affaire était effectivement morte et la plupart du monde était passé à autre chose.

C’est-à-dire jusqu’à aujourd’hui.

Grâce à de nouveaux témoignages de dénonciateurs, un lien a été mis en évidence.

Un nom, en fait :

Joseph Rosati

Joseph Rosati est un agent de la DEA, et selon le dénonciateur, quelqu’un considéré comme un « nettoyeur » par les hauts fonctionnaires de Washington D.C.

Selon le témoignage de l’informateur que j’ai reçu, Joseph Rosati est, en fait, l’homme qui a engagé deux agents du MS-13 pour secouer Seth Rich cette nuit fatidique. L’intention de cette nuit-là, selon le dénonciateur, n’était pas de tuer Rich, mais de l’effrayer pour qu’il se soumette et le secoue pour obtenir une clé USB qu’il était censé avoir encore sur lui – contenant peut-être encore plus de révélations, et destinée à Wikileaks ? Au lieu de cela, Rich a riposté et s’est enfui lorsqu’il a été confronté aux hommes armés, puis a été abattu dans le dos par les hommes de main du MS-13 paniqués.

Rosati était censé être sur place, supervisant toute la débâcle.

Le dénonciateur a poursuivi en disant qu’ils allaient prendre la clé USB et s’enfuir de la scène parce qu’ils n’avaient jamais eu l’intention de tuer Rich au départ, et dans un moment de panique, la vie d’un jeune homme a été écourtée.

Et de nouveau, peu de temps après, deux membres du MS-13 se sont retrouvés morts.

Selon ce dénonciateur, Joseph Rosati était l’homme responsable de l’orchestration de tout cela.

S’il y a le moindre doute sur l’existence réelle de cet homme, son nom peut être trouvé aux côtés d’autres agents de la DEA dans un procès de 2010, où il est cité comme l’un des accusés :

Et maintenant, la question évidente se pose…

Si Joseph Risoti était responsable de l’orchestration de l’attaque contre Seth Rich, et potentiellement du « nettoyage » des deux agents du MS-13 après que l’extorsion ait échoué… qui l’a poussé à le faire ?

C’est là que les choses deviennent intéressantes… voir la suite ICI