Q INFOS – Débriefing rapide du 4 Décembre sur la Situation au USA.

Vendredi 4 décembre

Traduction: « L’élection est loin d’être terminée »
  • 22h20 : 20 membres de la chambre des représentants demandent au procureur général Barr d’enquêter sur les « valises » de bulletins de vote sorties de sous les tables quand les observateurs Républicains sont partis en Géorgie.

    Notez bien ce chiffre : 20 représentants Républicains sur plus de 200…

Rep MoBrooks a déclaré : ‘Les preuves sont accablantes que le processus électoral en Géorgie a été corrompu par la fraude électorale et le vol d’élections’.

  • 22h07 : Le bureau du secrétaire d’État de Georgie a engagé une enquête sur le « départ anticipé » des observateurs électoraux Républicains des locaux de dépouillement des votes d’Atlanta.

    Le bureau du secrétaire d’État géorgien enquête pour savoir si un groupe d’observateurs électoraux d’Atlanta a été amené à quitter son poste de façon prématurée lors du dépouillement des bulletins de vote le soir du scrutin.

    Ceci fait suite à la présentation, lors de l’audition au Sénat de Géorgie jeudi, par l’équipe juridique du président Trump, des images de sécurité de la State Farm Arena d’Atlanta montrant le dépouillement des bulletins de vote qui a eu lieu tard dans la nuit du scrutin et tôt le lendemain matin où l’on voit les employés électoraux sortir des caisses de bulletins de vote après le départ des observateurs Républicains, et les tabuler dans les machines de vote.

    Selon un avocat de l’équipe Trump, les images montrent des observateurs électoraux renvoyés de leur poste tard dans la nuit, après quoi le dépouillement des bulletins de vote semble reprendre, les travailleurs semblant tirer les bulletins de vote de « valises » trouvées sous une table.

    Comme toute enquête, les agents trouveront ce qu’ils ont envie de trouver, dans ce contexte de corruption extrême.
  • 21h08 : coup de tonnerre en Arizona : Les présidents du sénat et de la chambre demandent un audit des logiciels et équipements électoraux du comté de Maricopa.

    La présidente du sénat Karen Fann et le président de la chambre Rusty Bowers ont publié un communiqué il y a 17 minutes expliquant qu’ils demandent un audit indépendant des logiciels et équipements de Dominion utilisés dans le comté de Maricopa. Les deux présidents, ainsi que plusieurs leaders de la majorité ont échangé plusieurs appels avec les membres du Conseil de surveillance électorale du comté, qui ont accepté l’audit par un organisme indépendant…

    « Un certain nombre d’électeurs sont convaincus qu’il y a eu de la fraude et avec le nombre d’irrégularités qui se sont produites, il est facile de comprendre pourquoi », a déclaré le leader de la majorité parlementaire Leader Petersen, « spécialement en ce qui concerne les accusations portées contre Dominion. Il est impératif que le comté procède immédiatement à une expertise informatique du logiciel Dominion et de leur équipement afin de s’assurer que les résultats sont exacts.
  • 18h29 : Très juste remarque d’un twitterer : « si les Républicains étaient impliqués dans le niveau de fraude que nous observons, ce serait des Républicains qui exigeraient des enquêtes et des annulations. C’est une des différences entre les deux partis.
  • 18h26 : Doug Mastriano, sénateur de l’État de Pennsylvanie : « Les États-Unis sont plus préoccupés par la tenue d’élections libres et équitables à l’étranger que dans leur propre pays. »
  • 18h14 : Le Washington Post a annoncé qu’ils poseraient « à chaque membre Républicain du Congrès les trois mêmes questions » :
    1. « Qui a gagné l’élection présidentielle ? »
    2. « Soutenez-vous ou vous opposez-vous aux efforts continus de Donald Trump pour revendiquer la victoire ? »
    3. « Si Joe Biden remporte la majorité au collège électoral, l’accepterez-vous comme président légitimement élu des États-Unis ? »

      Les questions sont censées. Petit problème cependant : pourquoi le WaPo n’a-t-il pas posé la même question aux Démocrates en 2016 lorsqu’ils contestaient la légitimité de la victoire de Trump (vous connaissez la réponse)
  • 18h08 : James O’Keefe, qui dévoile les secrets honteux et le vrai tempérament fasciste de la gauche et des démocrates avec son organisation Project Veritas et ses caméras cachées, vient de recevoir le prix Frédéric René Coudert Jr. des jeunes Républicains de New York.
  • 17h53 : Une employée du comté de Fulton a publié une vidéo de son travail pendant le recomptage des élections de Georgie.

    Cette vidéo n’a absolument rien de bizarre, si l’on exclut le fait que les enveloppes dans lesquelles les votes par correspondance sont arrivés n’ont jamais été postées, n’ont pas de timbre, pas de marque ou de pliure. A part ce petit détail anodin, tout est parfait.
  • 17h46 : La collecte de fonds post-électorale du président Trump a permis de récolter 207,5 millions de dollars pour les comités politiques de M. Trump et le Parti Républicain.

    Fin novembre, la campagne Trump avait dépensé plus de 8,8 millions de dollars pour le recomptage, selon les nouveaux rapports de la FEC, qui couvrent la période du 15 octobre au 23 novembre. Les dépenses comprennent des frais de dépôt de 3 millions de dollars pour un recomptage dans le Wisconsin et 2,6 millions de dollars en conseils juridiques, dont un paiement de 30 000 dollars à Jenna Ellis, membre de l’équipe juridique.

    Il n’y a aucun paiement documenté à Rudy Giuliani, qui est le chef de l’équipe juridique, ni à Sidney Powell, que M. Trump et d’autres ont d’abord décrit comme un membre de l’équipe et ont ensuite dit qu’il n’en faisait plus partie.
  • 16h59 : dans une étrange déclaration, Joe Biden dit qu’à sa première grande impasse avec sa vice-présidente, il va « développer une maladie et démissionner » :
  • 16h54 : Selon le sondage Rasmussen, 30 % des électeurs de Biden pensent que les résultats de l’élection sont « louches ». Qu’ils soient loués, c’est très rare, de nos jours. Quant aux électeurs de Trump, 75 % pensent la même chose, ce qui veut dire que 25 % d’électeurs républicains ne croient pas que les élections ont été truquées : n’est ce pas intéressant ?
  • 16h53 : le pot aux roses ? Fauci accepte l’offre de Biden d’être conseiller médical en chef.
  • 16h47 : Jeff Zients, ancien membre du conseil d’administration de Facebook, a été choisi pour diriger l’équipe de réponse au coronavirus de l’administration Biden, ce qui soulève évidemment des problèmes éthiques quand les géants de la technologie sont soupçonnés de monopole et de violation des droits de l’homme.
  • 16h33 : Corruption : La société engagée par le secrétaire d’État géorgien pour effectuer un « audit » de la technologie des systèmes de vote de Dominion utilisée lors des élections est la même que celle qui a précédemment certifié les systèmes Dominion et a également approuvé un changement de logiciel système quelques semaines avant l’élection.
  • 16h18 : Dans un tweet, la Trump War Room affirme que l’équipe de Trump a obtenu une machine à voter Dominion dans un petit comté de Géorgie. La machine indiquerait que des votes ont été transférés du président Trump à Joe Biden.

    Selon John Fredericks, qui a été président de la campagne Trump en Virginie en 2016 et qui est actuellement membre du conseil consultatif de Trump/Pence 2020, 37 votes ont été inversés dans un petit comté de Géorgie sur la machine. Cela ne représente que 0,26% des bulletins de vote de la Géorgie. Bien-sûr, si on extrapole à l’ensemble de l’État, cela équivaut à plus de 14 000 votes, et Biden a remporté la Géorgie avec 10 000 votes. Si l’information est confirmée, elle va prendre de l’ampleur. Si c’est une fausse rumeur, elle va disparaître. Nous devions cependant vous en parler, car cela prouverait que les machines Dominion peuvent effectivement être bidouillées pour changer les résultats.
  • 14h13 : Sidney Powell a engagé un procès en Arizona pour faire annuler 412,000 votes, alors que Biden a à peine 10,000 voix d’avance sur Trump.
  • 08h32 : le compte Twitter du président Trump a encore perdu 100 000 abonnés, il est à 88,7 millions.
  • 08h04 : Selon le Wall Street Journal – dont la section éditoriale est un des derniers organes de presse avec un peu de crédibilité – William Barr a rendu plus difficile pour les Démocrates et pour Biden d’enterrer la vérité sur les abus du FBI dans le dossier russe en nommant John Durham « conseiller spécial », le même statut qui a été donné à Mueller dans son enquête sur la collusion de Trump avec la Russie qui a abouti à l’exonération totale du président.
  • 07h37 : Procès du GOP contre la fraude électorale en Arizona. Le GOP a produit les éléments de fraude suivants au juge, qui les a acceptés et doit rendre sa décision « très vite » (Biden a environ 33 000 votes de plus que Trump) :
    • Près de 8 000 bulletins de vote déposés par des électeurs dont l’adresse est physiquement inexistante (ex: n°2450 d’une rue qui n’a que 1500 numéros).
    • Environ 15 000 électeurs inscrits avec comme adresse des lieux inoccupés ou des entrepôts ou centres commerciaux.
    • 2 468 électeurs ont voté alors qu’ils ont légalement changé d’adresse pour un autre État ou pays.
    • Environ 42 000 électeurs ont voté deux fois dans le Nevada.
    • Environ 1 500 électeurs décédés ont pris la peine d’aller voter (mais ça valait leurs efforts, c’était pour Biden).
    • Près de 20 000 électeurs du Nevada ayant une adresse postale hors du Nevada ont voté dans le Nevada (et donc probablement également dans leurs Etats de résidence)
    • Environ 6 000 adresses vacantes ont été signalées par l’USPS.
  • 06h09 : Le ministère de la Justice porte plainte contre Facebook, affirmant qu’il n’a pas donné la priorité de manière adéquate à des travailleurs américains pour plus de 2 600 postes : c’est ce que le DOJ a trouvé de mieux à faire en ce moment. Impressionnant…
  • 06h04 : Dans le nord-est de la Pennsylvanie, Biden a perdu son district de naissance, Scranton, de 4%.
  • 06h02 : Georgie : Le gouverneur Kemp demande au secrétaire d’État Raffensperger d’organiser un « audit de signature » des votes par correspondance dans l’État (dont il a certifié les résultats pour Biden)
  • 05h45 : Le conseil des superviseurs du comté de Maricopa, un des comtés Démocrates d’Arizona qui a fait basculer l’élection au bénéfice de Biden, et est au cœur d’une vaste série d’enquêtes pour corruption, a approuvé et reçu une subvention de 3 millions de dollars de CTCL le 21 octobre 2020.

    Qui est CTCL ? Une ONG d’extrême gauche à laquelle Mark Zuckerberg a versé 350 millions avant les élections.

    L’ancien procureur général du Kansas et directeur de Project Amistad qui a lancé des poursuites en justice pour fraude électorale dans 6 Etats, a déclaré dans un tweet :

    « Le comté de Maricopa a reçu près de 3 millions de dollars de CTCL, une organisation à but non lucratif dominée par la gauche, qui a reçu 350 millions de dollars de Zuckerberg au début de l’année.

    Cela constitue une violation de la loi de l’Arizona, qui n’autorise pas le financement des élections par des sources autres que l’impôt ou les subventions fédérales.

    Au total, 9 comtés de l’Arizona ont reçu un financement de CTCL. De nombreux autres également. Vous pouvez consulter la liste complète des comtés du pays qui ont reçu un financement.

© Team 100 jours pour Dreuz.info.