Q INFOS – Débriefing rapide du 16 Nov sur la Situation au USA.

Lundi 16 novembre

Traduction: « L’élection est loin d’être terminée »
  • 21h17 : Les multiples annulations et inscriptions de vote en Virginie le soir des élections après 23 heures indiquent que des fraudes électorales ont également eu lieu dans cet État.
  • 21h13 : rappel : Les mêmes Démocrates qui affirment qu’il n’y a absolument « aucune fraude électorale en 2020 » sont ceux qui en 2019 se plaignaient que les machines Dominion changeaient les votes et modifiaient les élections…
  • 21h08 : Megyn Kelly : « ce n’est pas le moment de l’unité, c’est le moment de combattre. »
  • 20h57 : Les preuves de la fraude sont sur le point d’être révélées.
    • Nevada : aucune vérification des signatures
    • Pennsylvanie : comptage des bulletins en retard pendant trois jours complets.
    • Wisconsin, Michigan, Pennsylvanie, Georgie : arrêt du décompte, et les bulletins pour Trump sont magiquement passés de 100 à 0.
    • Arizona, Nevada, Wisconsin, Michigan, Georgie, Virginie, New-Hampshire : renversement électronique des totaux.
  • 20h51 : L’équipe juridique du président Trump convoquée à la Maison Blanche pour une réunion d’urgence.
  • 20h44 : surprenant, le taux d’appréciation du travail du président Trump à la date d’aujourd’hui :

    Le sondage de suivi présidentiel de lundi de Rasmussen Reports montre que 52 % des électeurs américains approuvent la performance professionnelle du président Trump. Quarante-sept pour cent (47 %) désapprouvent.
  • 20h28 : Sidney Powell, l’avocate de la campagne Trump, dit qu’elle a « suffisamment de preuves de fraude pour lancer une enquête massive » sur Dominion.

« Nous avons tellement de preuves, j’ai l’impression qu’elles arrivent par un tuyau d’incendie.

L’une des conclusions les plus troublantes : Un lien direct avec TEAM BIDEN.

  • 20h20 : L’armée américaine prévoit que le président Trump donnera l’ordre de planifier de nouveaux retraits de troupes d’Afghanistan et d’Irak dès cette semaine, une façon de réduire la corruption du marécage de Washington, après que l’ex-envoyé en Syrie a admis avoir caché les vrais chiffres de troupes américaines au président. « Nous avons toujours joué à des jeux de passe-passe », a déclaré l’ambassadeur Jim Jeffrey, qui donne également des conseils au président élu Biden.
  • 19h41 : Sidney Powell : Les machines de vote de Géorgie étaient connectées à Internet et le gouverneur de Géorgie a reçu des pots-de-vin pour le contrat de l’État avec D o m i n i o n Voting Systems.
  • 17h21 : 86% des électeurs de Trump disent que Biden n’a pas légitimement gagné l’élection. Ce qui veut dire que pour l’opinion publique d’une majorité géographique du pays, Biden n’est pas un président légitime.
  • 17h15 : Aujourd’hui, la présidente du GOP d’Arizona @kelliwardaz a rappelé au médias à quel moment un candidat devient président élu, et elle a encouragé les électeurs de l’Arizona à maintenir le cap car « la lutte est loin d’être terminée. »
  • 16h15 : Dans le comté de Maricopa, en 2017, les employés de Dominion [étaient alors] responsables de la configuration manuelle des données des résultats de la machine à compilation – PAS LES EMPLOYÉS ELECTORAUX.
  • 12h30: Michael Detmer, candidat républicain du Michigan, a informé la campagne Trump qu’il avait entre les mains une liste de 10.000 personnes décédées ayant voté pour Biden dans le Michigan. La preuve est impressionnante:
  • 09h50 : Une interview de Sidney Powell traduite en français :(@LaCroixduSud3)
  • 06h50 : Message d’un Juge de la Cour Suprême de l’Etat de New York à sa soeur (Obtenu en exclusitivé par Dreuz) :

« Reste positive. Rudy et Sidney sont deux des esprits juridiques les plus intelligents que l’on puisse souhaiter dans cette bataille. Ils se rendent compte que la fin du jeu crée suffisamment d’irrégularités de vote dans un nombre suffisant d’États relais que ces États ne sont pas en mesure de certifier. L’astuce consiste à obtenir suffisamment de votes grâce à ces irrégularités pour affecter le résultat des élections dans ces États. De plus, il ne fait aucun doute que les États démocratiques continueront à certifier contre ces objections légales et c’est là que se pose la question constitutionnelle qui est soumise aux tribunaux fédéraux. L’objectif final est de soumettre la question constitutionnelle à la Cour suprême pour qu’elle détermine que les certifications étaient contraires à la loi dans la mesure où elles ne peuvent être maintenues et qu’aucun des candidats n’obtient donc 270 votes électoraux. Ensuite, comme tu le sais, l’affaire serait portée devant le Congrès où les républicains l’emportent à la Chambre des représentants parce que chaque État n’obtient qu’une seule voix. Trump en a 30 et Biden 19. Maintenant, de mon point de vue, il serait très utile que nous puissions obtenir quelques arrestations et inculpations des personnes qui ont fait avancer la fraude de l’intérieur dans différents États. C’est là que le FBI et le ministère de la justice interviennent, soit pour intensifier leur action, soit pour poursuivre l’Etat Profond et essayer de le faire tomber. 25 procureurs américains examinent les preuves qui sont actuellement recueillies. Rudy est probablement à la barre de ce navire. »

  • 5h05 : Rudy Giuliani apporte un gros bémol au communiqué d’Associated Press sur l’abandon d’une partie des poursuites en Pennsylvanie :

N’utilisez pas le cabinet d’avocats Swaine & Viebeck.

Ce sont des militants du Washington Post qui ont faussement écrit que nous avons changé notre procès en Pennsylvanie.

Ils n’ont pas lu les paragraphes 132-150 qui répètent toutes les allégations des 680 777 votes par correspondance qui ont été délibérément dissimulés aux inspecteurs républicains.

  • 05h00 : Selon le dernier sondage YouGov/The Economist, 86% des électeurs de Trump déclarent que Biden « n’a pas légitimement gagné l’élection », tandis que 73% disent que nous « ne connaîtrons jamais le véritable résultat de cette élection ».

    Le sondage révèle également qu’une majorité d’électeurs (53%) pensait que le président Trump gagnerait contre Biden (47%), selon le journaliste G. Elliott Morris de The Economist.
  • 04h55 : Dominion a soumis une offre à la ville de Philadelphie pour qu’elle soit prise en considération pour les élections. Bien que l’offre ait été donnée à ES&S, il y a quelque chose de très curieux dans sa demande : Elle est caviardée. Et ce qui est le plus curieux, regardez la section qui est caviardée :
  • 04h49 : La campagne du président Trump aurait retiré dimanche une partie de son procès en Pennsylvanie. Cette information d’Associated Press est à prendre évidemment avec des pincettes :

    Avant l’audience de mardi, la campagne Trump aurait abandonné l’allégation selon laquelle des centaines de milliers de votes par correspondance et par procuration – 682 479 pour être précis – ont été traités illégalement sans que ses représentants ne les surveillent.

    Le procès allégé de la campagne, déposé dimanche devant la cour fédérale, maintient l’objectif d’empêcher la Pennsylvanie de certifier une victoire de Biden dans l’état, et il maintient son affirmation que les électeurs Démocrates ont été traités plus favorablement que les électeurs Républicains.
  • 04h46 : PollWatch : « Nous pensons que les grandes villes des États bascule ont cessé de compter afin de pouvoir étudier les totaux des votes et ensuite cibler les votes nécessaires pour faire gagner Biden. »
  • 04h38 : corruption du recomptage en Georgie :

    Comté de Fulton, GA : Le recomptage manuel a été effectué dans ce comté. Aucune vérification de signature n’a été effectuée. Il n’y a eu AUCUN comptage bipartite. Quelques observateurs officiels du GOP ont dit que les rapports et les plaintes qu’ils ont faites aux responsables électoraux sont tombés dans l’oreille d’un sourd.
  • 04h21 : Lors du dernier débat présidentiel, @JoeBiden a répondu à Trump que c’était @BarackObama qui avait construit les cages, pas lui.

    Et bien Biden vient de nommer celle qui a construit les cages sous Obama : Cecilia Muñoz, ex-conseillère en immigration de Barack Obama qui a défendu la séparation des enfants de leurs familles, puis leur mise en cage et leur expulsion.
  • 03h03 : Selon l’avocat constitutionnalise Alan Dershowitz, le président Trump a changé de stratégie : il va tenter d’empêcher Biden d’obtenir ses 270 vote en convainquant les responsables Républicains des Etats contestés, où le vote a été volé (là où il n’a pas réussi à apporter les preuves acceptées par la Cour), de refuser de le certifier, forçant la nomination du président à la Chambre des représentants où les Républicains ont des délégués dans 30 Etats sur 50 (et non une majorité de représentants). Si la théorie de Dershowitz est juste, cela veut tout simplement dire que les pères fondateurs ont prévu tous les cas de figure, y compris une fraude massive comme nous la voyons aujourd’hui.
  • 02h51 : Le sénateur Lindsey Graham, chef de la commission judiciaire du Sénat, a déclaré que les poursuites engagées par le président Donald Trump pourraient montrer que des millions de bulletins de vote au Nevada ont été envoyés par les machines de l’État sans que les signatures soient correctement confirmées.

« Au Nevada, ils ont une machine pour vérifier les signatures des bulletins de vote par correspondance », a-t-il déclaré sur « Fox & Friends ». « Si vous n’avez pas de signature sur un bulletin de vote par correspondance, alors il est irrégulier. La machine était réglée comme si elle était éteinte ».

  • 02h37 : Le candidat républicain au Sénat du Michigan, John James, a créé cette semaine un fonds de défense juridique avec le Comité national républicain alors qu’il conteste les résultats de sa course contre le sénateur Démocrate Gary Peters.
  • 02h33 : Le président mexicain Andrés Manuel López Obrador a de nouveau déclaré qu’il ne reconnaîtrait pas un vainqueur des élections présidentielles américaines tant que tous les litiges juridiques ne seraient pas résolus.

« Nous ne pouvons pas reconnaître un gouvernement qui n’est pas encore légalement et légitimement constitué », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse

  • 02h32 : Les sites de pari refusent de déclarer l’élection gagnée pour Biden.
  • 01h57 : La campagne Trump a demandé à un juge de Pennsylvanie d’empêcher l’Etat de certifier Joe Biden comme vainqueur des élections, en disant qu’il y a des preuves que les électeurs ont été autorisés à « corriger » leur vote.

© Team 100 jours pour Dreuz.info.