Q SCOOP – Bruno Le Maire veut fermer les rayons de produits « non essentiels ».

Grandes surfaces : Bruno Le Maire veut fermer les rayons de produits « non essentiels »

©Ian LANGSDON / POOL / AFP

Orange avec Media Services, publié le dimanche 01 novembre 2020 à 12h50


Grandes surfaces : Bruno Le Maire veut fermer les rayons de produits "non essentiels"
Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire, le 29 octobre 2020 à Paris.

« Il ne faut pas confondre commerces essentiels et produits de première nécessité », a estimé le ministre de l’Economie sur BFMTV alors qu’un mouvement d’opinion réclame la réouverture des commerces de proximité.

« Il est urgent de rétablir de l’équité entre les petits commerces et les grandes surfaces », a assuré Bruno Le Maire dimanche 1er novembre. Alors que les commerces « non essentiels » protestent contre leur fermeture pour cause de reconfinement, et dénoncent une « concurrence déloyale » de ceux qui restent ouverts, le ministre de l’Economie a annoncé sur BFMTV que le Premier ministre pourrait annoncer dans la soirée la fermeture dans les grandes surfaces « des rayons de produits qui ne sont pas de première nécessité ».

« Il ne faut pas confondre commerces essentiels et produits de première nécessité », a-t-il martelé.

Bruno Le Maire: « Tous les rayons des produits qui ne sont pas essentiels doivent être fermés » dans les grandes surfacespar BFMTV

Jean Castex devrait effectuer « dans la soirée » cet arbitrage qui doit « rétablir l’équité » avec les petits commerces, a précisé le locataire de Bercy. Il pourrait être selon lui accompagné d’un durcissement des « jauges » de clients dans les grandes surfaces, c’est-à-dire le nombre de personnes admises en même temps. 

« Les commerces de proximité sont essentiels… donc je veux leur dire que je les soutiens », a-t-il par ailleurs assuré, tout en dénonçant les maires prenant des arrêtés municipaux permettant l’ouverture des magasins dans leur commune. Il a pointé une « poignée de maires irresponsables ». « Ils pensent soutenir les commerçants, en réalité ils menacent la santé des Français », a-t-il ajouté.

Bruno Le Maire a par ailleurs rappelé que le gouvernement travaillaient à des solutions pour soutenir les petits commercants, et qu’un rendez-vous est déjà fixé le 12 novembre pour voir si des aménagements peuvent être pris pour leur permettre de reprendre leur activité.


Source : Actu.orange