Q SCOOP – PAS de vaccin obligatoire aux États-Unis sous la présidence Trump

Monsieur le Président, je pense vous avoir bien entendu, en disant que vous vous attendez à avoir suffisamment de vaccins pour chaque Américain d’ici avril. 



Alors que nous sommes maintenant à la mi-septembre et qu’il y a eu des questions sur le calendrier, pouvez-vous nous dire entre maintenant et début avril si chaque Américain pourrais avoir un vaccin et à quoi cela pourrait ressembler ?

LE PRÉSIDENT : Bien sûr, et je pense que nous pourrions même dépasser ces chiffres.Scott, voulez-vous en discuter rapidement ?

DR. ATLAS : Bien sûr. Comme cela a été dit à plusieurs reprises – Q : De l’estrade, s’il vous plaît.

DR. ATLAS : D’accord.  Nous avons tous les gens qui participent à la distribution des vaccins ici, mais nous étions en train d’en parler.  A la fin de l’année, nous aurons plus de 100 millions de doses produites.  Les personnes qui ne figurent pas sur la liste des priorités – y compris les personnes à haut risque, y compris les premiers intervenants – auront la possibilité de se faire vacciner – personne n’est obligé de se faire vacciner – au plus tard en janvier. Et comme nous l’avons dit hier et – ou je pense hier – des centaines de millions de doses seront livrées pour que les gens puissent le prendre au cours du premier trimestre.  Ainsi, d’ici avril, tous les Américains qui souhaitent se faire vacciner pourront l’être. 

Ce n’est pas une vaccination forcée, bien sûr.


Source : Fils de Pangolin