Q SCOOP – Daniel Pondei un officiel du Nigeria tombe inconscient

Daniel Pondei un officiel du Nigeria est tombé inconscient, et sans connaissance en direct à la télévision quand il se faisait interviewer sur possibilité de corruption !



Un fonctionnaire nigérian s’évanouit lors d’une enquête sur la corruption au Parlement
Un fonctionnaire nigérian s’est effondré en direct à la télévision en répondant aux questions des législateurs sur la mauvaise gestion des fonds alloués à une commission de développement dans la région pétrolière du pays.

Daniel Pondei, le directeur général par intérim de la Commission de développement du delta du Niger (NDDC), s’est effondré sur sa chaise moins d’une heure après le début de sa session devant une commission de la Chambre des représentants.

Suite à son effondrement, plusieurs fonctionnaires présents dans la salle lui sont venus en aide – l’un d’eux essayant de l’empêcher de s’effondrer, d’autres l’attisant au moment où un autre lui verse de l’eau sur la tête. Il a repris conscience et a parlé avec certains des « sauveteurs ». Le comité l’a finalement renvoyé à la hâte, car certains membres ont été entendus et ont demandé qu’une ambulance soit appelée. Un policier et deux autres hommes l’ont aidé à sortir de l’auditorium.

Le NDDC a fait l’objet de rapports de mauvaise gestion massifs au cours des dernières semaines. La direction insiste cependant sur le fait que toutes les dépenses ont été justifiées, y compris une somme importante pour COVID-19.

La semaine dernière, le président Buhari a commenté ces rapports en soulignant que son gouvernement fera tout son possible pour déraciner les saboteurs du développement dans la région. « … J’ai clairement fait savoir à l’Assemblée nationale et à nos services d’enquête et d’application de la loi qu’ils devaient chercher à mieux coordonner leur travail, afin que l’objectif commun de garantir le bon sens, la transparence et la responsabilité des fonds dédiés puisse être atteint.

« Tous les organismes d’enquête et les cabinets d’audit qui travaillent actuellement en collaboration avec les commissions de l’Assemblée nationale pour auditer et repositionner la CNDG doivent agir de toute urgence et avec un sens de l’objectif à atteindre, et veiller à ce que je sois tenu informé de toutes les mesures prises ».


Source : Africa news