Q HISTOIRE – L’ambassadeur chinois en Israël Du Wei retrouvé mort à Hertzliya!

L’ambassadeur chinois en Israël Du Wei a été retrouvé mort dans sa maison de Hertzliya dimanche matin, a confirmé un fonctionnaire du ministère des affaires étrangères.

Du Wei, ambassadeur de Chine en Israël, a été retrouvé dimanche sans signes vitaux dans sa résidence à Herzliya. Le contexte de sa mort n’est pas clair. La police est actuellement chez lui et enquête. L’ambassade de Chine a déclaré qu’elle ne peut pas encore confirmer les rapports de police. L’ambassadeur de 57 ans avait écrit un article pour le Jerusalem Post quelques jours avant sa mort sur la résilience des peuples chinois et israélien.Mardi, l’ambassadeur de Chine avait rejeté les allégations du secrétaire d’État américain Mike Pompeo à l’égard de la Chine lors de sa visite dans le pays mercredi dernier.

Nous sommes convaincus que nos amis juifs sont non seulement capables de vaincre le coronavirus, mais aussi le « virus politique », et de choisir la ligne de conduite qui sert le mieux leurs intérêts », avait déclaré l’ambassadeur.

L’ambassadeur a rejeté les allégations selon lesquelles la Chine tente de prendre le contrôle du secteur des infrastructures dans le pays, en déclarant :

« Étant donné le faible investissement de la Chine en Israël, comment peut-on affirmer que la Chine achète Israël ?

Concernant l’appel d’offres pour l’usine de dessalement « Shurak 2 », l’ambassadeur a clairement indiqué que la conduite en la matière était

« en toute transparence et en accord avec les lois israéliennes et la surveillance des agences de sécurité israéliennes.

Les entreprises chinoises apportent la main-d’œuvre la plus efficace aux projets d’infrastructure israéliens et offrent de nombreuses possibilités d’emploi », a affirmé l’ambassadeur.

Du Wei, 58 ans, a été nommé en février, au beau milieu de la pandémie de coronavirus et avait auparavant été l’envoyé de la Chine en Ukraine. Il laisse derrière lui une femme et un fils qui ne sont pas en Israël.


Source: © Christian Larnet pour Dreuz.info.