Q VIDEOS – Vaxxed le film sur les vaccins le plus censuré

par l’industrie pharmaceutique à visionner absolument !

Le film « VAXXED » complet VF

de la dissimulation à la catastrophe ! INFORMEZ VOUS


Le film le plus censuré par l’industrie pharmaceutique de la décennie !



Vaxxed, le film le plus censuré de la décennie est visible gratuitement.


LIEN DIRECT (1h30mn47s) DU DOCUMENTAIRE EN VERSION-FR


A Voir Absolument : ici


Le film VAXXED enfin au complet de la dissimulation à la catastrophe Le Dr Wakefield brise le silence sur la violence vaccinale faite aux enfants En 2013, le docteur et biologiste Brian Hooker a reçu un appel d’un scientifique du Centre américain pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) qui a dirigé en 2004 une étude sur le vaccin contre la rougeole-oreillons-rubéole (ROR) et son lien avec l’autisme. Le scientifique, le Dr William Thompson, a avoué que le CDC avait omis des données cruciales dans son rapport final qui ont révélé une relation de cause à effet entre le vaccin ROR et l’autisme. Pendant plusieurs mois, le Dr Hooker enregistre ses appels téléphoniques avec le Dr Thompson, cet homme qui lui fournit des données confidentielles détruites par ses collègues au CDC. Le Dr Hooker appel à l’aide le Dr Andrew Wakefield, un gastroentérologue britannique accusé à tort en 1998 d’avoir lancé le mouvement anti-vaccins alors qu’il rapportait que le vaccin ROR pouvait provoquer l’autisme. Dans son effort continu pour plaider en faveur de la santé des enfants, Wakefield dirige ce documentaire en examinant les éléments de preuve camouflés par l’agence gouvernementale chargée de protéger la santé des citoyens américains.

Les entrevues avec des initiés de l’industrie pharmaceutique, des médecins, des politiciens et des parents d’enfants tombés malades suite à des vaccinations révèlent que cette dissimulation a contribué à l’augmentation alarmante et exponentielle de l’autisme et est potentiellement l’épidémie la plus catastrophique de notre époque.

Réalisé par Andrew Wakefield et produit par Del Bigtree.

PARTAGEZ EN MASSE AVEC COEUR


Ce qu’en dit la journaliste et conférencière internationale Santa Depuydt :

« La course est engagée sur la planète entre un programme de vaccination massive et obligatoire à l’échelle mondiale et un mouvement de résistance initié par des familles et de simples citoyens, dont le film Vaxxed et son équipe deviennent l’instrument et le symbole.

La remise question de la sûreté des vaccins est inévitable, tout comme la reconnaissance des troubles intestinaux associés à l’autisme. Le déni des risques et dommages vaccinaux et les mesures d’obligation déployées de force par les politiques et l’industrie sont inexorablement vouées à l’échec et couvriront leurs auteurs de honte et de ridicule. II est temps d’en prendre conscience et de se diriger vers une refonte complète de nos politiques de santé. »

* * * * *

Pour commander le DVD de ce film, cliquez sur le lien suivant


Vaxxed


Pour en savoir plus sur Santa Depuydt, allez sur :

A voir ICI

* * * * *

En 2014, le biologiste Dr Brian Hooker a reçu un appel d’un scientifique principal des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) qui a dirigé l’étude de l’agence en 2004 sur le vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR) et son lien avec l’autisme. Le scientifique, le Dr William Thompson, a avoué que les CDC avaient omis des données cruciales dans leur rapport final qui révélaient une relation de cause à effet entre le vaccin ROR et l’autisme. Pendant plusieurs mois, le Dr Hooker enregistre les appels téléphoniques qui lui sont adressés par le Dr Thompson qui lui fournit les données confidentielles détruites par ses collègues du CDC. Le Dr Hooker s’assure le concours du Dr Andrew Wakefield, le gastro-entérologue britannique faussement accusé d’avoir lancé le mouvement anti-vax lorsqu’il a signalé pour la première fois en 1998 que le vaccin ROR pouvait causer l’autisme. Wakefield dirige ce documentaire qui examine les preuves qui se cachent derrière une effroyable dissimulation commise par l’agence gouvernementale chargée de protéger la santé des citoyens américains. Des entretiens avec des initiés de l’industrie pharmaceutique, des médecins, des politiciens et des parents d’enfants vaccinés révèlent une tromperie alarmante qui a contribué à l’augmentation fulgurante de l’autisme et à l’épidémie potentiellement la plus catastrophique de notre vie.

Déprogrammé au Parlement européen sous présidence socialistedéprogrammé à Paris par la mairie socialiste, le film Vaxxed a été censuré un peu partout en Europe, mais plus particulièrement en France et à Paris.

Il raconte l’incroyable histoire du croisement et du choc de certains faits et de certaines existences qui risquent de remettre en cause les bénéfices de l’industrie pharmaceutique vaccinale, qui ne l’entend pas ainsi.


Les faits qui se croisent sont :

  • Des troubles intestinaux qui apparaissent chez des enfants autistes, dont certains le sont devenus après la vaccination contre la rubéole, les oreillons et la rougeole (trois vaccins réunis en une seule dose appelée ROR.)
  • L’étude qui en est faite par un spécialiste, le docteur Andy Wakefield et son équipe de médecins au Royal Free Hospital.

Les existences concernées :

  • Des enfants rayonnants de joie de vivre et à l’avenir sans doute prometteur.
  • Des parents et des familles dont les existences se transforment en cauchemar après la vaccination de leur enfant.
  • Un médecin, le docteur Andy Wakefield, chercheur, reconnu dans son milieu, qui voit sa vie professionnelle détruite par les agents de l’industrie pharmaceutique vaccinale.

* * * * *

« Pour que ce combat continue toujours ! Luttons contre le terrorisme médical et administratif. Pour la liberté, le respect de nos droits humains. Parce que nous ne sommes pas du bétail ! Parce que chacun a le droit de choisir ! Parce que le pays des droits de l’homme n’est plus que l’ombre de lui-même. Parce que la finance n’a jamais guéri personne. Parce que la finance chaque jour TUE. Parce que le bon sens semble avoir quitté la majorité ! Un poing dressé vers le ciel ! Luttons pour nous. »

* * * * *

Avec nos dirigeants et les responsables de la santé publique en France, il en va de même avec les vaccins comme il en allait avec le Médiator ou l’amiante : les bénéfices, c’est pour eux et leurs familles, les risques et les maladies qui vont avec, c’est pour nous !

Notre corps nous appartient et aucun État, aucun fonctionnaire ni aucun médecin ne doivent pouvoir nous imposer la moindre vaccination !

Comment ne pas constater qu’avec les autorités étatiques françaises, c’est « protégeons les bonnes affaires et les bénéfices de l’industrie, surtout lorsqu’elle est pharmaceutique, avant de protéger la santé et la vie des Français » ?

Résistons !

Bien amicalement à tous.

Pierre Lefevre

* * * * *

Les vaccins tuent ou rendent gravement malades, et ils le savent !


« Nous avons la certitude que les vaccins sont inoffensifs. »

Agnès Buzyn, ministre de la santé du gouvernement de la République française, 2018.

Agnès Buzyn sera-t-elle jugée un jour ?

* * * * *

Rappelons que seuls 43 députés ont voté l’obligation vaccinale et qu’en 2014, les autorités de santé française recommandaient l’abandon de la vaccination obligatoire.

* * * * *

Rappel : notre corps nous appartient, ni l’État, ni aucun fonctionnaire, ni aucun médecin ne doivent pouvoir nous obliger, ou obliger nos enfants, à subir en dehors d’une situation de danger immédiat (hémorragie, fractures, etc.) le moindre traitement médical, dont la vaccination fait partie !

L’obligation vaccinale est une violation de nos droits fondamentaux d’êtres humains.

* * * * *

Allons-nous continuer à leur servir de source de profits au détriment de notre santé ?

Allons-nous continuer à subir et à nous laisser faire, tels de parfaits esclaves ?

Cela dépend de nous !

Rappel :

Rien ne les arrêtera, sinon nous !


Au sujet de la vaccination de masse obligatoire (où l’on injecte plus de 73 antigènes – 73 vaccins auxquels s’ajoutent de nombreux produits neurotoxiques, à des nourrissons qui ont entre 8 semaines (!) et 18 mois), nous voyons bien que les autorités politiques, administratives et judiciaires françaises ne reconnaissent pas notre droit fondamental d’êtres humains, et celui des enfants dont nous avons la responsabilité, à ne pas subir contre notre volonté le moindre traitement médical ou pharmaceutique.

Pourtant, ce droit fondamental est inscrit dans notre droit interne et dans différentes conventions internationales dont la France est signataire :

CODE CIVIL, « DU RESPECT DU CORPS HUMAIN » :

– Art. 16-1 : Chacun a droit au respect de son corps. Le corps humain est inviolable.

– Art. 16-3 : Il ne peut être porté atteinte à l’intégrité du corps humain qu’en cas de nécessité médicale pour la personne. Le consentement de l’intéressé doit être recueilli préalablement.

– Art. 16-4 : Nul ne peut porter atteinte à l’intégrité de l’espèce humaine.

CODE DE LA SANTÉ PUBLIQUE :

– Art. L.1111-4 : Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut être retiré à tout moment.

CHARTE DES DROITS FONDAMENTAUX DE L’UNION EUROPÉENNE :

– Chap. 1, Art. 3 : Toute personne a droit à son intégrité physique et mentale. Dans le cadre de la médecine et de la biologie, doit notamment être respecté le consentement libre et éclairé de la personne concernée, selon les modalités définies par la loi.

CONVENTION D’OVIEDO DE 1997, RATIFIÉE PAR LA FRANCE EN 2012 :

– Art. 2 – « Primauté de l’être humain » : L’intérêt et le bien de l’être humain doivent prévaloir sur le seul intérêt de la société ou de la science.

Le classement sans suite de notre plainte pénale, signée par plus de 2000 personnes et l’omerta médiatique dont elle fait l’objet nous ont convaincus d’ajouter à notre combat judiciaire le combat politique.

Pour cela, nous avons transformé le collectif « Libre Consentement Éclairé » en association loi 1901 afin de profiter des prochaines échéances électorales pour essayer de nous faire entendre de nos concitoyens et faire reconnaître ces droits fondamentaux d’êtres humains qui sont bafoués par nos dirigeants corrompus et à la solde de Big Pharma.

Nous invitons donc tous ceux qui partagent nos valeurs, celles de la Déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen, et notre refus de nous transformer en esclaves de l’industrie pharmaceutique et des lubies de hauts fonctionnaires et dirigeants politiques, à nous rejoindre dans ce nouveau combat de résistance.

Face à Big Pharma and Co, n’hésitons pas, regroupons-nous et présentons une liste aux prochaines élections européennes, portons notre parole et nos propositions aux suffrages de nos concitoyens.

Lors de sa transformation en mouvement politique, le collectif a inscrit dans ses statuts les huit objectifs suivants :


1. Obligation vaccinale : Libre Consentement Éclairé souhaite la fin de l’obligation vaccinale en France et dans les états membres de l’Union européenne qui l’imposent, car cette dernière est un véritable anachronisme médical et n’est fondée sur aucune nécessité de santé publique, mais sur la défense des seuls intérêts de l’industrie pharmaceutique vaccinale.

2. Médecines naturelles : Libre Consentement Éclairé souhaite que l’enseignement et l’accès aux médecines naturelles en France et dans les États membres de l’Union européenne (médecine et pharmacopée chinoises, homéopathie, herboristerie, etc.) soient reconnus d’utilité publique et que ces médecines bénéficient des mêmes modalités de prise en charge sociale que la médecine conventionnelle occidentale.

3. Ordre des médecins : Libre Consentement Éclairé souhaite la suppression de l’Ordre des médecins en France, véritable anachronisme social et médical créé sous le régime collaborationniste de Vichy avec l’occupant nazi en 1940 (loi du 7 octobre 1940, publiée au Journal officiel de la République française le 26 octobre.)

4. Miviludes : Libre Consentement Éclairé souhaite la suppression de la Miviludes, véritable officine de police politique de la pensée médicale dont les décisions absurdes ont été sanctionnées par la justice administrative par un arrêt du Conseil d’État du 7 décembre 2017 et un jugement du tribunal administratif de Paris du 20 avril 2018 qui considère que « l’absence de reconnaissance ou d’évaluation officielle d’une pratique thérapeutique n’impliquait pas, par elle-même, un risque de dérive sectaire ».

5. Compteurs Linky : Libre Consentement Éclairé souhaite que soit supprimée l’obligation de remplacer les compteurs électriques par les compteurs Linky.

6. Agriculture : Libre Consentement Éclairé souhaite que l’agriculture, en France et dans les états membres de l’Union européenne, réponde aux normes de la production intégrée biologique (moyens biologiques et produits phytosanitaires naturels de protection des cultures, minimisation maximale des pesticides et produits chimiques, interdiction de recourir à des produits menaçant la biosphère ou une espèce animale ou végétale précise, rotation des cultures, jachère, assolements, travail du sol sans labour, etc.)

7. Alimentation biologique et collectivités : Libre Consentement Éclairé souhaite que l’alimentation biologique soit imposée dans les cantines scolaires et autres lieux publics de restauration (hôpitaux, maisons de retraite, etc.)

8. Référendum d’initiative citoyenne : Libre Consentement Éclairé souhaite l’instauration, en France et dans les états membres de l’Union européenne, de référendums d’initiative citoyenne sur pétition de 2 % des inscrits sur les listes électorales concernées, que ce soit au niveau des municipalités, des départements, des régions ou des états.

Le libre consentement éclairé, droit fondamental de tout être humain, ne se négocie pas avec Big Pharma !

Avec nous, vous pensez qu’aucun gouvernement, aucun état, aucun médecin ni aucun fonctionnaire ne doivent pouvoir nous imposer ni imposer à nos enfants un traitement médical, curatif ou préventif, ou une expérimentation médicale ?

Rejoignez-nous pour rappeler à nos dirigeants qu’en matière médicale et thérapeutique le libre consentement éclairé, issu du deuxième procès de Nuremberg qui a jugé les médecins nazis auteurs des pires atrocités commises au nom de la science et des bienfaits de l’humanité, ne se négocie pas ! Ni avec Big Pharma, ni avec ses valets, qu’ils soient hauts fonctionnaires, responsables politiques ou « experts scientifiques » !


Aucun vaccin ne doit être imposé aux familles, aux parents et à leurs enfants ou encore aux adultes. Rappelons qu’aux Etats-Unis et au Canada, chaque citoyen peut s’opposer à la vaccination obligatoire au nom de sa liberté de conscience.

Comme le soulignent nos huit objectifs initiaux, la liberté thérapeutique et le libre consentement éclairé épousent la question plus globale de la citoyenneté et des décisions arbitraires qui nous sont imposées par les hauts fonctionnaires et les responsables politiques qui ne mettent jamais en œuvre, une fois qu’ils sont élus, leurs belles promesses électorales (qui n’engagent que ceux qui y croient, disent certains élus avec tout le cynisme de la classe politique dirigeante.)

Ces huit objectifs initiaux méritent d’être complétés, commentés, débattus, n’hésitez pas à nous envoyer vos suggestions et propositions par e-mail à l’adresse suivante : 


contact@libre-consentement-eclaire.fr.

Site : LCE


Nous envisageons de tenir un symposium fondateur à la rentrée avec ceux qui vont nous rejoindre afin de compléter nos huit objectifs principaux et de les faire valider par un plus grand nombre.


Résistons !