Bouches-du-Rhône : le passe sanitaire n’est plus obligatoire dans les centres commerciaux de plus de 20.000 m².


Bouches-du-Rhône : le passe sanitaire n’est plus obligatoire dans les centres commerciaux de plus de 20.000 m²

Publié le 2.10.2021 par Emmanuelle Bourdy


Illustration  (PASCAL POCHARD-CASABIANCA/AFP via Getty Images)
Illustration (PASCAL POCHARD-CASABIANCA/AFP via Getty Images)

Depuis ce vendredi 1er octobre dans les Bouches-du-Rhône, l’obligation de présenter le passe sanitaire n’est plus de rigueur pour entrer dans les centres commerciaux de plus de 20 000 m². Cette levée a été décidée en raison de l’amélioration de la crise sanitaire.

Après avoir concerté les autorités sanitaires, le préfet a décidé de lever l’obligation de présenter un passe sanitaire à l’entrée des centres commerciaux de plus de 20 000 m², rapporte France Bleu. Une mesure qui rentre en vigueur ce vendredi 1er octobre et qui est possible parce que la situation sanitaire s’améliore dans ce département. En effet, le taux d’incidence est de 141 cas pour 100 000 habitants.

La circulation du virus dans ce département reste malgré tout la plus élevée de France métropolitaine. Pour cette raison, le préfet rappelle dans un communiqué que certaines mesures sont encore à respecter jusqu’au 18 octobre inclus, afin de freiner la propagation du virus.

Ainsi, le port du masque reste obligatoire :

  • En extérieur, dans les lieux à forte concentration de population (exception faite des plages, des espaces naturels, des parcs et des jardins).
  • Dans tous les établissements recevant du public ainsi que les évènements soumis au passe sanitaire, à savoir ; sur les marchés de plein air alimentaires et non alimentaires, sur les brocantes et les vide-greniers, à l’occasion des ventes au déballage, sur les foires et les fêtes foraines.
  • Pour tout événement public générant un rassemblement important de population sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public.
  • Aux abords des crèches, des établissements scolaires et des établissements d’enseignement supérieur, dans un rayon de 50 mètres aux alentours, aux heures de fréquentation liées à l’entrée et à la sortie des élèves.
  • Sur les parvis et quais des gares routières, ferroviaires et maritimes, au niveau des abris et stations d’attente des transports en commun.
  • Aux abords des centres commerciaux, des lieux de culte aux heures d’entrée de sortie des offices, dans un rayon de 50 mètres.
  • Dans les files d’attente.

De plus, l’interdiction de consommer de l’alcool sur la voie publique est toujours conservée.

Source