Affaire Bygmalion : Nicolas Sarkozy condamné à un an de prison ferme.


Affaire Bygmalion : Nicolas Sarkozy condamné à un an de prison ferme.

Reconnu coupable du financement illégal de sa campagne électorale de 2012 dans le cadre de l’affaire Bygmalion, Nicolas Sarkozy vient d’être condamné à 1 an de prison ferme. Peine qu’il pourra effectuer à domicile avec un bracelet électronique.

Publié le 30.9.2021 par Epoch Times avec AFP


Nicolas Sarkozy.    (Photo : THOMAS SAMSON/AFP via Getty Images)
Nicolas Sarkozy. (Photo : THOMAS SAMSON/AFP via Getty Images)

Ce jeudi 30 septembre, Nicolas Sarkozy a été condamné à un an de prison ferme, reconnu coupable dans le dossier Bygmalion sur le financement illégal de sa campagne présidentielle de 2012.

Il n’ira pas en prison. Sa peine sera aménagée sous bracelet électronique, a précisé le tribunal. La peine prononcée est supérieure aux réquisitions du parquet qui avait proposé un an dont 6 mois avec sursis.

Parmi les autres prévenus, son ancien directeur de campagne, Guillaume Lambert, a été condamné à trois ans et six mois de prison, dont deux ans avec sursis, pour escroquerie et complicité de financement illégal de campagne électorale. Au final, le coût de la campagne était, selon l’accusation, d’au moins 42,8 millions, soit près du double du plafond légal à l’époque.

Dépassement du plafond légal

L’ancien chef de l’État, absent de l’audience, « a poursuivi l’organisation de meetings », a souligné Caroline Viguier la présidente du tribunal. « Il avait été averti par écrit du risque de dépassement » du plafond légal, a-t-elle encore souligné lors de la lecture du jugement. « Ce n’était pas sa première campagne, il avait une expérience de candidat », a poursuivi la magistrate. Nicolas Sarkozy « a volontairement omis d’exercer un contrôle sur les dépenses engagées ».

Source