Quelles sont les origines obscures du communisme ?


Quelles sont les origines obscures du communisme ?

Publié le 5.9.2021 par Ryan Yang


Une statue de Karl Marx et Friedrich Engels, les principaux architectes du communisme, devant le Palais de la République à Berlin, en Allemagne (John MacDougall/AFP/Getty Images)
Une statue de Karl Marx et Friedrich Engels, les principaux architectes du communisme, devant le Palais de la République à Berlin, en Allemagne (John MacDougall/AFP/Getty Images)

Tout au long de l’histoire, des systèmes ont été mis en place pour gouverner les gens et diriger les pays, que ce soit les monarchies du passé ou les démocraties d’aujourd’hui. Mais aucun système de gouvernance ne déclare la guerre à l’humanité elle-même. Aucun système ne prive les gens de tous les droits de l’homme imaginables au nom de la création d’une utopie terrestre. C’est-à-dire aucun autre système à part le communisme.

Selon la doctrine communiste, les gens sont considérés comme du matériel consommable. En d’autres termes, le communisme traite la vie humaine comme si elle était un déchet superflu. Aux yeux des dirigeants communistes, la lutte, la souffrance et la mort sont des catalyseurs nécessaires au progrès et à la croissance. Ces croyances combinées font de la mort généralisée sous le régime communiste la seule issue probable.

Bien sûr, par des moyens cruels et répugnants, chaque expérience communiste a entraîné des millions de morts non naturelles.

Sous le règne de Staline, qui a duré 29 ans, les purges et les famines ont entraîné la mort non naturelle de plus de 60 millions de personnes. Pendant les 27 ans de règne de Mao Zedong en Chine, il a tué entre 50 et 70 millions de personnes. Au total, le nombre de personnes mortes sous le régime communiste est plus élevé que dans tout autre système de l’histoire. Les classes inférieures s’étaient battues pour mettre ces régimes au pouvoir. Mais ironiquement, la grande majorité des morts appartenait à ces classes inférieures, dont le communisme était censé profiter.

Alors que la plupart des gens conviendraient que les famines et les génocides sont horribles, les dirigeants communistes les présentent comme de grandes réussites et des étapes vers un avenir « meilleur ». Ils considèrent que la souffrance extrême amènera les gens à renoncer à leur moralité et à leur code d’éthique de base en échange de leur survie. Ce faisant, les gens seront tellement traumatisés, craintifs et apathiques qu’ils ne seront pas en mesure de résister à un contrôle communiste total.

Ils ont également compris que si les gens croyaient encore aux valeurs traditionnelles, les idéaux communistes ne pouvaient pas régner sans être contestés. Ils ont donc cherché à faire table rase du passé.

Mao Zedong a lancé la Révolution culturelle en Chine avec l’intention de détruire toute la culture chinoise, y compris la religion, l’art et l’histoire. Pendant cette période, les intellectuels ont été torturés, humiliés et exécutés pour s’assurer que tout souvenir de la culture traditionnelle soit effacé de l’esprit du public. De même, le régime de Staline a également détruit de nombreuses cathédrales russes et vandalisé des monuments culturels dans le but de promouvoir plutôt les croyances communistes.

En effaçant les normes précédentes de conduite morale dans la société, les idéaux communistes ont effectivement été en mesure de supplanter la philosophie dominante. Ainsi, l’idéologie communiste a pu régner en maître, ses dirigeants dictant quelles opinions étaient acceptées. Ce changement fondamental fait que l’humanité de base est remplacée par une obéissance stricte au Parti communiste.

Sous le régime communiste, la liberté devient inexistante, la moralité, futile et le Parti, infaillible. Pour les dirigeants communistes, la vie humaine n’a aucune valeur et n’est guère plus qu’un outil pour créer la peur et le désespoir parmi les masses.

Plutôt que de tenir sa promesse de créer une utopie, les gens sous la botte communiste endurent un véritable enfer. Cela s’explique par le fait que le but du communisme n’est pas de gouverner l’humanité, mais de la détruire entièrement.

Mais quelles sont les idées qui ont permis à un système aussi méprisable de prendre racine dans le monde ? Quelles sont les origines sombres du communisme ? Dans cette série spéciale, nous rejoignons l’animateur Joshua Philipp pour plonger dans Les origines sombres du communisme.

Source