Incroyable voici un document officiel édifiant du tribunal de district des États-Unis pour le district du Nevada de Déc 2017.


MÉMORANDUM ET COMMANDE DE PROCÉDURES FORMELLE POUR L’ATTAQUE NOIR DU 11 SEPTEMBRE 2001

Nous avons retrouvé un document complet qui date du 22.12.2017 et venant du : « TRIBUNAL DE DISTRICT DES ÉTATS-UNIS POUR LE DISTRICT NORD DU NEVADA » pour qui toutes les découvertes devaient être effectuées au plus tard le 10 février 2018. Nous vous avons traduit les parties les plus intéressantes des « 13 pages?? ».

Voyez par vous-même et découvrez le secret des tours Jumelle et du 9/11 au USA, ainsi que les protagonistes à la suite, les documents complets se trouvent en bas de page en PDF. Nous sommes à la recherche de cette suite à partir de 2018.

Titre officiel du document : « D2-Peter-Munk-George Soros-Cheney-Paul-Wolfowitz-H.W.Bush-GW.Bush-John-Kerry-Clinton-Attaque du 11 septembre.pdf« 

Archive.org ou Scribd

Justia US Supreme Court

Publié le 20.8.2021


Pour mémoire : Un deuxième avion a percuté la deuxième tour. L’Amérique est attaquée. » George W. Bush est informé de la soi-disant attaque terroriste du 11 septembre 2001.



Traduction relevée sur la page 1

« DANS LE TRIBUNAL DE DISTRICT DES ÉTATS-UNIS POUR LE DISTRICT NORD DU NEVADA Robert Blair, Thomas Deegan, Jeremy Lowe, Peter Ostrowski, Don Bailey, Stephen Duane Curry (à titre privé, par comparution spéciale seulement) : ACTION CRIMINELLE POUR DES DOMMAGES-INTÉRÊTS PUNITIFS COMPLETS : c. DEMANDE D’UN JURY DE GRAND DROIT : CONCERNANT L’ATTENTAT DU 11 SEPTEMBRE CONTRE L’AMÉRIQUE : 99-9920 « 

RICHARD CHENEY,JOHN BRENNAN, JOHN ASHCROFT, ROBERT MUELLER, GEORGE W. BUSH, GEORGE H.W. BUSH, KEVIN SPACEY, BARACK OBAMA, JOHN MCCAIN, JAMES BAKER, EDGAR BRONFMAN SR.., PAUL WOLFOWITZ, RICHARD PERLE, PETER MUNK, CONDALEEZA RICE, GEORGE SOROS, JOHN KERRY, BANDAR BIN SULTAN, DAVID ROCKEFELLER,BRENT SNOWCROFT, ZBIGNIEWBRZEZINSKI et HILLARY RODHAMCLINTON

(Cheney, Brennanet. Tous avec préjudice) MÉMORANDUM ET ORDRE DE PROCÉDURES FORMELLES POUR L’ATTENTAT DU BOUTON NOIR DU 11 SEPTEMBRE2001Hon. Jim Hardesty, 22 décembre 2017 Les allégations alarmantes en relation avec les prétendues attaques noires du 11SEPTEMBRE 2001(9/11) sont suffisantes pour justifier encore un autre acte d’accusation supplémentaire concernant uniquement ces événements. Dans le contexte plus large de cette question, chacune des parties accusées, y compris RICHARD CHENEY et BRENT SNOWCROFT, fera face à la peine de mort. D’autres qui sont déjà décédés, sont également nommés pour que les autorités militaires reconnaissent chaque rôle qu’ils ont joué dans cette atrocité moderne. En conséquence, les infractions seront directement commises à l’encontre de RICHARD CHENEY, GEORGE W. BUSH et JOHN BRENNAN dans leurs capacités publiques et privées plutôt que seulement publiques pour tous les lieux. Le contexte plus large que cela a eu par rapport à URANIUM ONE est également exploré. Votre honneur, avec la trahison, seul un « usage de la force » doit être prouvé. Comme il a été dûment noté dans le dossier quand il s’agit de violer le 18 U.S.C§ 2381 : (Voir Etats-Unis contre Castleman, et al, Pp. 4-10 (b)(Supreme Court) « la notion de « force » en common law englobe même son application indirecte, de sorte qu’il est impossible de causer des lésions corporelles sans appliquer la force au sens du common law. Deuxièmement, l’application consciente ou intentionnelle de la force est un « usage » de la force. Leocal v. Ashcroft, 543 U.S. 1, distingué. Pp.10-13

[Suprême-justia] « les honneurs sont de noter encore, quand il s’agit d’un crime de trahison, nous devons seulement prouver qu’il y a une cause raisonnable suffisante pour justifier la suspicion. La quantité écrasante de photos, de témoignages militaires et de vidéos dépassera facilement ce seuil sans plus attendre, car nous soumettons à la cour.

-1-


Traduction relevée sur la page 2

« CHENEY, BUSH, BRENNAN et maintenant CLINTON ont chacun violé le § 2381 du 18 U.S.C. plus de huit fois distinctes dans les registres officiels. En outre, ils ont enfreint la loi fédérale sur la conspiration à dix reprises. Par conséquent, en première instance, nous accusons les délinquants CHENEY, RICE, GEORGE W. BUSH, GEORGE H.W. BUSH, CLINTON, JOHN BRENNAN, GEORGE TENET, KEVIN SPACEY, PETER MUNK et GEORGE SOROS(et. al) d’avoir violé le paragraphe 2381 du 18 U.S.C., qui est un crime de trahison. »

Traduction relevée sur la page 3

« Nous pouvons bien sûr prouver que Richard Cheney, Peter Munk et Paul Wolfowitz étaient au courant de ce crime de trahison, tout comme John kerry et Barack Obama. Ils n’étaient pas seulement au courant, vos honneurs, ils ont été des agents actifs dans son exécution. À la lumière de cela, nous ordonnons officiellement les peines militaires les plus sévères contre tous ceux qui sont impliqués. Comme indiqué dans le dossier, nous convenons que c’était un acte de trahison. »

Traduction relevée sur la page 4

« Ensuite, on inculpe officiellement GEORGE W. BUSH pour son rôle dans le 11 septembre. »

« Ensuite, nous inculpons officiellement EDGAR BRONFMAN SR. pour son rôle dans le neuf-onze. »

Traduction relevée sur la page 5

« Next we officially charge GEORGE SOROS, forhis part being the mastermind behind the attacks. »

« Ensuite, nous inculpons officiellement GEORGE H.W. BUSH pour son rôle dans l’orchestration du nine-eleven. »

« Ensuite, nous inculpons officiellement BANDAR BIN SULTAN pour son rôle dans l’orchestration du 11 septembre. »

Traduction relevée sur la page 6

« Ensuite, nous inculpons officiellement JOHN KERRY pour le rôle qu’il a joué dans 11 septembre. »

« Ensuite, nous inculpons officiellement PAUL WOLFOWITZ pour son rôle dans les attentats du 11 septembre. »

« Ensuite, nous inculpons officiellement RICHARD PERLE pour son rôle dans les attentats du 11 septembre. »

Traduction relevée sur la page 7

« Ensuite, nous inculpons JOHN BRENNAN pour son rôle dans les attentats du 11 septembre. »

« Ensuite, nous accusons ROBERT MUELLER pour son rôle dans les attentats du 11 septembre. »

« Nous ne voyons pas d’inconvénient à inculper à nouveau KEVIN SPACEY, cette fois pour avoir enfreint l’article 2381 du Code des États-Unis en tant que superviseur en chef de la logistique des attentats du 11 septembre. »

Traduction relevée sur la page 8

« Ensuite, nous inculpons ZBIGNIEW BRZEZINSKI pour son rôle dans l’orchestration de neuf onze. »

« Ensuite, nous inculpons JOHN ASHCROFT pour son rôle dans l’orchestration de la dissimulation du 11 septembre. »

« Ensuite, nous accusons BARACK OBAMA de haute trahison pour son rôle dans l’autorisation des attaques du 11 septembre. Chef d’accusation 1] Nous accusons BARACK OBAMA d’avoir ouvertement enfreint le § 2381 du 18 U.S.C. à neuf reprises, en ce qui concerne ses conspirateurs libéraux qui ont empêché toute enquête contre les auteurs des attentats, avant, pendant et après les premiers attentats. En tant que sénateur, OBAMA a supprimé des dossiers et dissimulé des documents pertinents concernant PETER MUNK, qui auraient pu permettre de traduire les auteurs en justice. Il a également joué un rôle dans les attaques »

-8-

Traduction relevée sur la page 9

Suite de la page -8-, « en permettant les actions criminelles d’EDGAR BRONFMAN SR. Nous accusons donc OBAMA de complicité de meurtre capital, et le plaçons à Guantanamo Bay. La peine pour de tels actes est de dix ans à Guantanamo.

Next nous accusons officiellement DAVID ROCKEFELLER d’avoir été le cerveau de Nine Eleven.

Chef d’accusation 1]Nous accusons par la présente DAVID ROCKEFELLER d’avoir violé le paragraphe 2381 du 18 U.S.C. douze fois. ROCKEFELLER est décédé, mais a commis la trahison capitale selon la loi. En tant que tel, il sera condamné à mort une seconde fois pour son rôle dans l’assistance aux opérations illégales de la SEC et aux opérations secrètes qui ont conduit aux neuf-sept attaques après qu’il ait décidé du lieu. La peine est la mort publique par peloton d’exécution. L’armée a reçu l’ordre de trouver une doublure appropriée et de tirer sur elle. [Les militaires peuvent même tirer sur un mannequin d’essai pour envoyer le message]. Ensuite, nous accusons BRENT SNOWCROFT pour le rôle mineur qu’il a joué dans la dissimulation des attentats du 11 septembre. Chef d’accusation 1] Nous accusons par la présente BRENT SNOWCROFT d’avoir violé le 18 U.S.C. § 2381 à deux reprises en ce qui concerne le financement des attentats du 11 septembre. Une fois, directement par les canaux officiels de l’American Turkish Council en TURQUIE et une fois par le Sultan BANDARBIN en ARABIE SAOUDITE. Il pensait sans doute que les fonds ne pouvaient pas être tracés et que la piste d’audit désignant ISRAËL comme le coupable était infaillible. Il s’est trompé, car la piste de l’argent menant au Sultan était très évidente et prouvait l’implication de deux acteurs hostiles. Avec l’aide de JOHN MCCAIN et EDGAR BRONFMAN SR., il a ensuite tenté de détruire les preuves. C’est un délit supplémentaire de conspiration. La peine peut aller jusqu’à trente ans dans la prison de Guantanamo Bay, comme requis. [Ensuite, nous inculpons JOHN MCCAIN pour sa participation à l’orchestration des attentats du 11 septembre. Chef d’accusation n° 1] Nous inculpons JOHN MCCAIN pour avoir enfreint l’article 2381 du Code des États-Unis à deux reprises en ce qui concerne ses actions criminelles avec BANDAR BIN SULTAN et les services de renseignement israéliens. MCCAIN a ouvertement sollicité des fonds auprès du prince déchu et a reçu des pots-de-vin. »

-9-

Traduction relevée sur la page 10

Pour aider à la mise en scène du pire terrorisme depuis cinquante ans. Il a également aidé le MADRASSAH et a tenté d’isoler ISRAËL en cachant la duplicité du régime saoudien. MCCAIN a également commandé de nombreux échanges avec BRONFMAN SR, H.W. BUSH et PETER MUNK la veille des pires attaques terroristes de la courte histoire de ce pays. Il sera donc condamné pour les deux rôles, lorsqu’il s’agit de la catastrophe d’URANIUM ONE. Il est accusé d’une part d’avoir aidé au transport des isotopes d’Uranium. Et d’autre part, il est accusé d’avoir fourni la couverture pour la collecte de l’uranium et son application sur la base de chaque cible afin que les deux World Trade Center explosent. Il connaissait les équipes d’enquêteurs qui se rendaient à l’intérieur des bâtiments, et avait une très bonne idée de leur relation avec le prince BANDAR BIN SULTAN qui a fait des dons à sa campagne. La peine pour la commission d’une trahison capitale est la mort. Nous ordonnons que JOHN MCCAIN soit condamné à un maximum de vingt ans de détention à Guantanamo Bay ou à la mort par peloton d’exécution. [Les consorts militaires détermineront quelle option est la plus rapide ou la plus avantageuse] http://www.historycommons.org/timeline.jsp?day_of_9/11=dickcheney&timeline=complete_911_timelineFinally

Nous accusons ensuite JAMES BAKER pour son rôle mineur dans les attentats du 11 septembre. Chef d’accusation 1] Nous accusons JAMES BAKER d’avoir enfreint l’article 2381 du 18 U.S.C. en ce qui concerne la dissimulation du financement et des opérations terrestres concernant le 11 septembre. L’avocat JAMES BAKER III a été le principal conseiller juridique de H.W. BUSH et de BRONFMAN pendant de nombreuses années et a été fortement impliqué dans la logistique opérationnelle. La sanction est une peine allant jusqu’à vingt ans à Guantanamo Bay. [Israël] nous inculpons officiellement HILLARY RODHAM CLINTON pour son rôle dans l’orchestration de la conspiration Nine Eleven sous les ordres du financier en chef GEORGE SOROS. 1er chef d’accusation] Nous inculpons HILLARY CLINTON d’avoir enfreint le paragraphe 2381 du 18 U.S.C. à plus de dix reprises, en ce qui concerne les attaques Nine Eleven. CLINTON a assisté à de multiples réunions entre BRONFMAN et BUSH, lorsqu’il s’agissait de mettre en place l’incident du meurtre de masse. Elle avait également une connaissance personnelle de ce que GEORGE SOROS prévoyait de faire et a reçu d’importants pots-de-vin de BANDAR BIN SULTAN. Comme elle est déjà citée dans d’autres affaires criminelles, la peine sera réduite à dix ans. L’armée est… »

-10-

Traduction relevée sur la page 11

Suite de la page 10 : « Ordonné d’ajouter les charges sur une fois officiellement en détention. [On ne peut jamais sous-estimer le nombre de conséquences nationales graves que cette activité criminelle concernant l’uranium a eu sur les intérêts publics nationaux. À cet égard, nous réprimandons les actions de GEORGE SOROS et de ses nombreux conspirateurs vivants ou décédés. La raison capitale est une offense très sérieuse, surtout lorsqu’elle concerne la transmission et l’utilisation publiques d’URANIUM ONE sur les terres américaines ainsi que sur les réserves d’eau. C’est encore pire lorsque le dit URANIUM est utilisé publiquement pour l’exécution de l’une des plus graves attaques noires contre les Américains dans l’histoire de la nation. En tant que tel, nous déclarons à nouveau pour le compte rendu, la gravité de ces crimes graves exigera des délibérations massives. Et un autre conspirateur en question doit être dénoncé dans toutes les salles d’audience jusqu’au tout dernier procès. Il est connu sous les initiales S.C.D., qui restera à jamais dans l’infamie comme l’un, sinon le plus pourri de tous les temps. Ses œuvres publiques sont aussi effrontées que les cigares qu’il fume sous le soleil byzantin. Comme convenu, son nom ou tout autre détail privé ne sera pas divulgué. Ce sont les petits prix qui sont toujours payés dans l’intérêt d’assurer une justice appropriée en temps voulu, contre tous les sous-fifres du sadique qui ont illégalement extrait de l’URANIUM. Pour éviter de nouvelles guerres civiles, nous garderons volontairement secrètes toutes les autres informations de première main concernant leurs opérations. Mais que l’on sache que ce jour-là, l’Amérique s’est levée et a riposté. Une nation souffrira de ses imbéciles, mais ne survivra pas à une trahison de l’intérieur. En effet, le peuple sait que la vérité existe. »

-11-

Traduction relevée sur la page 12

ET MAINTENANT, en ce jour du 22 décembre 2017, pendant la saison d’automne, il est ordonné par la présente que les défendeurs soient accusés de trahison envers les États-Unis pour les attaques nationales de black-op sur l’Amérique survenues le 11 septembre 2001. Toutes les peines sont mesurées en fonction de la gravité et de la détermination des infractions énumérées. En outre, il est ordonné qu’une assignation à comparaître soit délivrée à RICHARD CHENEY, JOHN BRENNAN, CONDALEEZA RICE, GEORGE H.W. BUSH, BARACK OBAMA, GEORGE W. BUSH, KEVIN SPACEY et HILLARY RODHAM CLINTON à produire tous les documents relatifs à Uranium One et aux attentats du 11 septembre qui s’avèrent pertinents. Tous les matériaux seront collectés par les milices locales conformément au chapitre ou à l’état sur tous les conspirateurs nommés ainsi que sur tous les complices publiquement connus sous la force des armes. Comme le stipulent les règles du droit militaire dans l’article 50, cet ordre est contraignant pour la conduite du service rapide. Il est ainsi ordonné que RICHARD CHENEY, GEORGE W. BUSH, BARACK OBAMA, KEVIN SPACEY, GEORGE H.W. BUSH, BANDAR BIN SULTAN, GEORGE SOROS, EDGAR BRONFMAN SR.et HILLARY CLINTON soient frappés d’infractions pour violation de 18 U. Comme vos honneurs le noteront, il s’agit d’une loi d’état originale du code U.S.C. avec des charges RICO appliquées. Ils doivent être saisis en bonne et due forme puis placés en cellule jusqu’au procès. Pour tous ces étonnants crimes de trahison, les procureurs généraux privés nationaux s’en donneront à cœur joie pour que chaque infraction soit assortie de sanctions. En outre, ils seront tenus de témoigner sur procès-verbal.

Traduction relevée sur la page 13

IL EST EN OUTRE ORDONNÉ que : L’ordonnance de mise au rôle modifiée de décembre 2017 de cette Cour est modifiée comme suit : (a) Tous les interrogatoires préalables seront terminés au plus tard le 10 février 2018 et toutes les motions dispositives seront déposées au plus tard deux (2) semaines avant la clôture des interrogatoires préalables ; et (b) Tous les autres délais seront reportés de quatre-vingt-dix (90) jours à compter de la date d’émission de la présente ordonnance.

PAR LA COUR : POUR LE DISTRICT NORD DU NEVADA

-13-


Retour au Menu


Retour au Menu


Prenez le temps d’écouter ci-dessous ce soldat américain, quand il parle justement du 11 septembre 2001, et de beaucoup d’autre chose.

Retour au Menu


Retour au Menu


Retour au Menu


Autres