Q INFOS – « Le mensonge du programme spatial à financer les tunnels illuminati » par Laurent Glauzy.


LE MENSONGE DU PROGRAMME SPATIAL A SERVI À FINANCER LES TUNNELS ILLUMINATI ET LA RÉALISATION DE LEUR TECHNOLOGIE SECRÈTE (LAURENT GLAUZY)

Publié le 9.5.2021 par laurentcatho 


Dans cette vidéo (fin d’article), le général de l’US Air Force, Steven L. Kwast, fait une déclaration étonnante lors d’une conférence peu médiatisée, dans un collège à Washington, le 20 novembre 2019. Selon lui, les États-Unis ont déjà la capacité d’envoyer des êtres humains n’importe où sur Terre en moins d’une heure, en utilisant une technologie très avancée.

Nous le savons les Illuminati ont connaissance d’une technologie particulièrement avancée. Ainsi, l’épouse de l’ambassadeur américain à Paris, Evan Griffith Galbraith, dans les années 1980, était directement financée par les Rockefeller pour répertorier les scientifiques entreprenant des recherches sur la technologie des Ovnis. (Cf. L. Glauzy, Extraterrestes, les messagers du NewAge).

Si les Extraterrestres n’existent pas et sont un moyen de détourner les réflexions concernant cette même technologie avancée, nous constatons que les Ovnis existent depuis toujours, et ont même été dessinés sur des temples égyptiens.

En Haute-Égypte, au nord-ouest de Louxor, dans le temple d’Abydos, derrière un pan de mur recouvert de hiéroglyphes qui s’effritait, le Français Gérard Martre a découvert un hélicoptère de type moderne, un sous-marin et un planeur (Cf. L. Glauzy, Les géants et l’Atlantide). La plus grande partie des reliefs du temple d’Abydos a été réalisée sous le règne du pharaon Séthi Ier, qui régna de 1294 à 1279 av. J.-C.

Abydos-Hieroglyphen – Wikipedia
Abydos, Temple of Sety I: The famous "Abydos helicopter" | Flickr

Les francs-maçons des super-loges font des recherches sur ces sujets. En 1976, l’ingénieur écossais Stan Hall (1936-2008) et l’ex-astronaute (qui n’a jamais été sur la lune) Neil Armstrong (qui adhérait au club sataniste et Illuminati du Bohemian Groove) mènent une expédition dans la Cueva de los Tayos, tunnel secret construit par les Incas où étaient entreposées des plaques en or montrant des trépanations du cerveaux, un Indien montant un dinosaure et auscultant notamment les étoiles). Cette exploration, la plus coûteuse jamais entreprise, se compose de militaires britanniques et équatoriens, d’une équipe de tournage et de huit spéléologues britanniques expérimentés. C’est très certainement de cette manière que Jules Verne, franc-maçon de haut niveau, et donc en lien avec les connaissances de l’Egypte des pharaons a pu dessiner les premières ailes.

Le Dr Khalil Messiha constate que les formes de l’« oiseau de Saqqarah » en bois (datant aussi de Séthi Ier) sont parfaitement aérodynamiques. Essayé en soufflerie, l’« oiseau de Saqqarah », daté de 200 av. J.-C., offre des proportions idéales pour voler. Il est un véritable modèle réduit d’avion. Selon le Dr Khalil Messiha, l’« oiseau de Saqqarah » est la preuve que les principes de l’aviation étaient connus à l’époque des pharaons. Cet objet fait partie des collections permanentes du Musée d’égyptologie du Caire.

Oiseau de Saqqarah — Wikipédia

Les avions des pharaons ne sont pas des cas isolés. Certains objets semblables à des maquettes d’avion ont également été découverts en Colombie, au Costa Rica, au Venezuela et au Pérou. L’un d’eux est un pendentif. Les archéologues colombiens l’ont classé comme « zoomorphe », c’est-à-dire ayant une forme animale. Fabriqué par les anciens Indiens Quimbayas de Colombie, ce bibelot, qui fut trouvé dans une tombe, est daté de 500 à 800 ans ap. J.-C.

Les Avions en Or de Colombie. Dinosoria
avion Inca - T-shirt Premium Homme | Roswell Boutique FRANCE

Tout ces schémas sont conformes à la Bible et à la Genèse exposant qu’à l’époque d’Adam et Eve, l’homme connaissait les instrument de musique très perfectionnés de la harpe et du chalumeau. Genèse 4:21 – « Le nom de son frère était Jubal: il fut le père de tous ceux qui jouent de la harpe et du chalumeau »

Si la préhistoire n’a jamais existé et que l’homme d’aujourd’hui est bien l’homme de toujours, celle-ci a pu être créée par les Illuminati en forme de moquerie à notre égard. Par rapport aux Ovnis et aux villes souterraines construites à plus de quatre kilomètres de profondeur, seulement possible dans le contexte de la terre plate, notre technologie est bien celle d’hommes ignorant. Frederick Soddy, prix Nobel de Chimie en 1921 passait un message semblable en mentionnant que la technique était bien plus avancée que la nôtre. Il s’agit de comprendre ce que les mots ne décrivent pas. Cette technologie était utilisée sous l’Allemagne national-socialiste, où le pole sud entourant toute la terre, comme un mur retenant les océans (schéma de la terre plate) était une base pour soucoupe volante.

Et, si la harpe existait bien au temps d’Adam et Eve, que les avions sillonnaient le ciel des pharaons, nous pouvons bien penser que le portable existe bien depuis plus de cents ; que le programme spatial a servi a financé les souterrains illuminati enfermant des enfants pour leur consommation d’adrénachrome, pour ne considérer que ces minces cas. Un monde proche du shéol (enfer)….

Ce monde des ténèbres est habités par des entités, les âmes déchues et les démons hantant d’autres lieux sombres de notre planète fréquentés dès la soi-disant préhistoire par des chamanes en proie en une science (une fausse science) délivrée par ces mêmes démons. Il s’agit d’une fausse science, car la vraie science est celle de notre Seigneur Jésus+Christ qui s’adresse aux hommes humbles et réellement convertis. Raison pour laquelle les plus grands scientifiques ont toujours été catholiques.

« Dieu cache les mystères aux savants et
aux orgueilleux et les révèle aux simples. »
Évangile selon Saint Matthieu (11, 25-26)

Un verset que très peu comprendra le sens réel. Car l’homme moderne coupé de Dieu ne sait vraiment rien, il vit dans le monde de la superstition, comme l’exposait Bernard Shaw, prix Nobel de littérature en 1925, en exposant que rien ne prouvait que la terre était sphérique.

Steven Kwast | Le besoin urgent d’une force spatiale américaine

Source