Q HISTOIRE – « 1983 l’attentat du Drakkar »: L’intégrale.


Prenez le temps d’écouter jusqu’au bout, pour comprendre les manipulateurs de ce monde quand des attentats sont commis, le numéro un pour cela était F.Mitterrand, et écouter les noms des présidents français cités, dans la deuxième partie de l’émission vers la fin. Questions? dans ce cas, les deux pays auraient su qui avait fait quoi, mais les morts collatéraux puis les médias mainstream nous parleront de gaz eux??

C’est dans le passé que nous comprendrons notre présent.

Publié le le 11 novembre 2020 Par Christophe Hondelatte


En octobre 1983 à Beyrouth au Liban, une explosion ravage le cantonnement de l’armée américaine ainsi que celui de l’armée française. 58 parachutistes français décèdent. La DGSE monte une opération pour les venger… 

Invité : Vincent Nouzille, journaliste d’investigation, documentariste, auteur de « Les tueurs de la République » (Fayard Editions)



Faits divers

Militaires de la DGSE soupçonnés de tentative de meurtre : un troisième suspect travaillant à Cercottes identifié
Militaires de la DGSE soupçonnés de tentative de meurtre : un troisième suspect travaillant à Cercottes identifié

Une nouvelle personne vient d’être mise en examen, selon le journal Le Monde, dans cette affaire de tentative de meurtre. Elle travaillait elle aussi à Cercottes, dans le Loiret.

Selon le journal Le Monde, un troisième agent de la DGSE travaillant à Cercottes, près de Saran, a été mis en examen dans l’affaire des deux espions soupçonnés d’avoir fomenté un meurtre, le 24 juillet, à Créteil. Les deux militaires, âgés de 25 et 28 ans et rattachés au centre parachutiste d’entraînement spécialisé, basé à Cercottes, visaient, selon la brigade criminelle de Paris, une femme de 54 ans. Ils sont aujourd’hui incarcérés.

Garde de sécurité sur le site des services secrets à Cercottes

« Les auditions déjà réalisées indiquent que ce projet d’élimination serait lié à l’aide qu’elle apportait aux services secrets israéliens, le Mossad. Les suspects ne nient rien de ce projet criminel et affirment avoir agi pour le compte de la DGSE », écrit le journal du soir, qui poursuit en indiquant que la lecture du dossier judiciaire renvoie surtout, pour le moment, à une médiocre histoire d’argent

Toujours est-il que vendredi 4 septembre, une sixième personne a été mise en examen dans cette affaire, pour « complicité de tentative de meurtre en bande organisée ». Elle travaillait, toujours selon Le Monde, en tant que garde de sécurité sur le site du service action des services secrets français à Cercottes, comme les deux autres suspects. 

Affaire de la DGSE : deux autres hommes mis en examen dans l’enquête sur une tentative de meurtre 

F.B

Voilà et combien sur le territoire français et depuis quand? commandité par qui? Il faut qu’un jour toi soit divulgué, des Français sont tués souvent pour rien juste pour créer le chaos et la peur à travers le pays, ces gens sont tous responsable.


Source 1: E1

Source 2: Larep